Cet article date de plus de 6 ans

Les algues vertes prolifèrent sur l'île de Ré. Un signe de la dégradation de l'eau des pertuis

Alors que les algues vertes sont de moins en moins nombreuses en Bretagne, elles sont en revanche bien plus fréquentes sur les plages de la région et notamment sur les îles de Ré et d'Oléron.
Les algues vertes sur une plage de la Flotte-en-Ré.
Les algues vertes sur une plage de la Flotte-en-Ré. © France 3
Le phénomène a été particulièrement marqué cet été et notamment à partir du mois d'août. 
Sur l'île de Ré, de nombreuses communes sont touchées et contraintes de nettoyer chaque jour les plages. Par exemple à la Flotte-en-Ré, 850 tonnes d'algues ont été retirées depuis le début de l'été. En août, la couche d'algues pouvait, certains jours, atteindre plusieurs dizaines de centimètres.

"C'est la première fois qu'on en a une telle quantité" constate Léon Gendre, le maire de la Flotte.


Moins d'algues vertes en Bretagne

Les algues vertes ont commencé à arriver en nombre important sur les plages de l'île de Ré, depuis un peu plus de cinq ans. Parallèlement, elles se raréfiaient sur les côtes bretonnes. En effet, cette année et pour la troisième année consécutive, le tonnage d’algues vertes échouées sur les plages bretonnes a baissé de manière significative, pour descendre à seulement 13.500 tonnes en 2014 fin septembre. Parmi les explications, la météo (les tempêtes hivernales auraient dissipé les bancs d'algues) et le Plan de lutte contre les algues vertes (Plav) engagé depuis 2010 en Bretagne. 


Mauvaise qualité des eaux des pertuis Charentais

Plus au sud en revanche, les ulves prolifèrent comme récemment dans la baie de la Baule, en Vendée ou en Poitou-Charentes et il ne s'agit pas d'algues descendues des côtes bretonnes au gré des courants. Une étude du CEVA (Centre d'Etudes et de Valorisation des Algues) avaient donné l'alerte au coeur de l'été. Là encore les facteurs météorologiques de l'hiver et du printemps 2014 peuvent jouer mais le développement des algues vertes est avant tout lié à la mauvaise qualité des eaux de ruissellement et de rivières qui arrivent à la mer. Elles sont trop chargées en nitrate, azote et phosphate en raison avant tout des activités agricoles.  Sur le long terme, la diminution de la concentration en azote dans les rivières est essentielle, selon les chercheurs du CEVA.
La dégradation de l'eau dans les pertuis Charentais est maintenant un phénomène incontestable face aux problèmes récurrents de mortalité des huîtres et des moules ou de prolifération des algues vertes.

Le reportage sur l'île de Ré de Pierre Lahaye et Joël Bouchon. Ils ont rencontré Léon Gendre, maire de la Flotte-en-Ré et Pierre le Gall, ancien océanographe et secrétaire général de Nature Environnement .

durée de la vidéo: 01 min 39
La multiplicationdes algues vertes sur l'île de Ré

Les algues vertes sont-elles dangereuses ?
Les algues vertes ne deviennent dangereuses pour les hommes ou les animaux que lorsqu'elles sèchent et pourrissent. C'est pourquoi il est nécessaire de les ramasser au plus vite après l'échouage.
Un rapport de l'Agence nationale de la sécurité sanitaire a confirmé que les algues vertes en putréfaction présentent dans certains cas un risque majeur. Elles dégagent, entre autres, du sulfure d'hydrogène, un gaz qui peut être mortel. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement