Taclé par le PSG, Bordeaux chute à la 4eme place

Le Paris SG était le plus fort, samedi, lors de la 10e journée. Il a remporté son deuxième match consécutif en Ligue 1, une première cette saison, en battant Bordeaux 3-0. Un match sportif pour l'arbitre : une expulsion de part et d'autre, deux penalties de Lucas et un but de Lavezzi. Réactions. 

Le carton rouge de Poko face au PSG
Le carton rouge de Poko face au PSG © FRANCK FIFE / AFP
Willy Sagnol sur le bord de la touche c'est essentiellement comme ceci qu'il apprécie un match, austère mais très scrutateur, l'entraîneur met son expérience au service de tous les joueurs.
Willy Sagnol sur le bord de la touche c'est essentiellement comme ceci qu'il apprécie un match, austère mais très scrutateur, l'entraîneur met son expérience au service de tous les joueurs. © MICHEL VIALA / MAXPPP
L'entraîneur de Bordeaux Willy Sagnol était remonté samedi contre l'arbitre Tony Chapron, estimant que si l'expulsion de Poko était méritée "alors il faut faire de la danse ou du patinage artistique".
"Sur l'expulsion de Poko, on peut épiloguer mais quand le directeur de jeu estime qu'un tacle par derrière et un tacle par devant c'est la même chose, soit on change les lois du jeu, soit on accepte", a d'abord déclaré Sagnol.
"C'est dommage parce qu'avant le match on a eu une bonne discussion avec (le directeur technique de l'arbitrage) Pascal Garibian sur la volonté de laisser plus jouer. C'est dommage que ça ne soit pas suivi d'effet", a-t-il ajouté.
"Si ce rouge est mérité alors il faut faire de la danse ou du patinage artistique. On peut l'interpréter comme on veut. Le carton rouge était dans sa main avant même que Verratti soit tombé", a-t-il conclu.

Le score était de 0-0 entre Paris et Bordeaux quand Poko a été exclu pour un tacle très haut, à hauteur de genou, sur Verratti (37e). Quelques minutes plus tôt, le Parisien Van der Wiel avait lui aussi été renvoyé aux vestiaires pour un tacle par derrière sur la cheville de Khazri.
Paris s'est finalement imposé 3-0.

" Aujourd'hui ça fait mal. Il y a des faits de match surprenants mais Paris mérite sa victoire. Ils ont eu une bien meilleure maîtrise que nous, ils ont été meilleurs vers l'avant. Mais le comportement de mes joueurs a été plus positif que contre Caen. Psychologiquement, le penalty a mis un coup. A 0-0 on peut revenir avec d'autres intentions. Yembéré a été très bien. Il fait une erreur de jeunesse sur le penalty mais son match a été intéressant pour une première. Avec un effectif complet on pourrait conserver cette 3e place. Là, on a cinq ou six joueurs majeurs qui ne sont pas là. Si on a des difficultés actuellement, c'est qu'on n'a pas une profondeur de banc équivalente à certaines grosses cylindrées. Avec un effectif complet, on peut postuler aux
cinq premières places. On est vraiment dans le dur parce qu'on n'a pas 36 solutions pour compenser les absences.
"


Le casse tête de Laurent blanc face à Bordeaux
Le casse tête de Laurent blanc face à Bordeaux © LIONEL BONAVENTURE / AFP
L'entraîneur du Paris SG Laurent Blanc de son côté  s'est dit "satisfait" de la semaine de son
équipe :"Quel que soit l'adversaire, il était important de prendre trois points. On est satisfait même s'il y a encore des faits de jeu qui ont rendu le match difficile. On est satisfait de notre semaine au niveau comptable, mais aussi dans le jeu ce soir. Quand tu te retrouves à dix, ça devient compliqué, d'autant plus que tu as joué un match de Ligue des Champions dans la semaine avec un retour à 6h du matin. Mais effectivement, l'expulsion a donné une motivation supplémentaire à l'équipe. Mais on l'aurait montrée aussi à 11. J'aurais aimé voir ce match à 11 contre 11."
Laurent Blanc aurait préféré du jaune ou rouge : "Il y a des gestes qui méritent des sanctions, mais avant de prendre des sanctions irrévocables, il y a les cartons jaunes. Sur les deux expulsions, les joueurs touchés ont continué à jouer. C'est un sport de contact. Je n'aimerais pas être arbitre mais jouer une heure à 10 contre 10, c'est beaucoup."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport football ligue 1 girondins de bordeaux psg