Prise de tête : le questionnaire médical

C'est un passage incontournable lors d'une demande de crédit : le questionnaire médical. L'omission d'informations peut mettre en danger d'éventuelles indemnités en cas d'incapacité temporaire ou définitive de rembourser l'emprunt.

Par François Gibert

Très souvent, les banquiers proposent à leurs clients de remplir ce questionnaire de santé à la va-vite, sur un coin de table, en disant que ça n’est pas très important. Alors que son importance est primordiale.

Oublier de déclarer une grippe ou une crise d’urticaire n'est pas grave. Mais oublier de déclarer une pathologie qui risque d'impacter la prime d'assurance liée à l'emprunt peut être dramatique.

La meilleure solution est de se faire aider par son médecin traitant qui saura, lui, établir un compte rendu médical fiable.

Une fois le questionnaire de santé rempli, vous ne pourrez plus revenir dessus. Et en cas d’erreur, c’est là que les ennuis commencent.

Les explications de Maître François Gaborit, avocat au barreau de Poitiers.
PdT questionnaire médical

 

Sur le même sujet

Interview de Bruno Belin, président du conseil départemental de la Vienne

Les + Lus