• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Angoulême : le paysan charentais devenu photographe de la Grande Guerre

Autoportrait de Marc Grazillier, le paysan-photographe de la Grande Guerre. / © Fond Marc Grazillier
Autoportrait de Marc Grazillier, le paysan-photographe de la Grande Guerre. / © Fond Marc Grazillier

Marc Grazillier, un paysan charentais de Champmillon, est parti au front en 1914 avec son appareil photo. Celui-ci ne le quittera jamais et le paysan-photographe est revenu de la Grande Guerre avec quelques 200 clichés d'une qualité extraordinaire et très émouvants.

Par Christine Hinckel

Comme de très nombreux poilus, Marc Grazillier, mobilisé à 38 ans, a enfoui tous ses souvenirs au retour du front. Les plaques de verre de ces clichés ont été retrouvées par sa petite-fille cent ans après quasiment intactes dans un grenier.
Une partie de ces centaines de photos racontant le quotidien de la Grande Guerre a été rassemblée dans une exposition qui a reçu le label de la mission du centenaire de 14-18. Elle est présentée actuellement l'Hôtel Saint-Simon d'Angoulême.

Jérôme Deboeuf et Bruno Pillet l'ont visité pour nous en compagnie de Marie-Hélène Popelard, présidente de l'association "Les amis du patrimoine de Champmillon" :
La Grande Guerre vue par un paysan charentais
Reportage de Jérôme Deboeuf et Bruno Pillet




"La guerre d'il y a 100 ans, Marc Grazillier, paysan et photographe"
Exposition du 4 au 29 Novembre à l'Hôtel Saint-Simon à Angoulême

A lire aussi

Sur le même sujet

Le S'Coolbus testé, avec enthousiasme à Tocane St Apre

Les + Lus