• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Poitiers : les classes prépa de Camille Guérin dans la rue

La manifestation des classes prépa du lycée Camille Guérin à Poitiers. / © Marine Rondonnier
La manifestation des classes prépa du lycée Camille Guérin à Poitiers. / © Marine Rondonnier

Lycéens et enseignants des classes prépa du lycée Camille Guérin, près de 200 personnes ont manifesté dans les rues de Poitiers entre le lycée et le rectorat. Ils protestent contre la réorganisation voulue par le rectorat et la disparition de certaines classes préparatoires au profit d'autres.

Par Christine Hinckel

Les classes préparatoires de la région manquent d'attractivité et leurs résultats ne sont pas toujours satisfaisants. C'est le constat que fait l'académie de Poitiers en chiffrant à 500 le nombre de places vacantes dans les classes préparatoires de Poitou-Charentes depuis 10 ans.

"Ce phénomène se concentre sur une poignée de filières bien identifiées, victimes de la fuite des meilleurs éléments vers d’autres régions " indique le rectorat.

Le recteur a décidé de tirer les enseignements de cette situation et de réorganiser au niveau régional l'offre des classes prépa en valorisant les filières technologiques. Les sections "jugées les moins performantes et les moins attractives" seront réduites pour permettre la création de filières réservées aux bacheliers professionnels ou technologiques. Le communiqué du rectorat précise que : "toutes les filières existantes resteront accessibles dans l’académie de Poitiers."

Concrètement certaines classes seront supprimées ou dans cette certaines filières le nombre de places sera réduit alors que d'autres seront créées ou verront leur nombre d'élèves augmenter.
Dans le collimateur depuis déjà plusieurs mois, les classes prépa du lycée Camille Guérin à Poitiers. Le rectorat indique que dans ce lycée poitevin, les classes prépa ne font pas le plein comme en section scientifique, soit affichent des résultats médiocres comme en littéraire (aucun élève admissible dans une grande école en 2014). Il est proposé que la filière scientifique passe de 96 à 48 places et Lettres de 96 à 48.
Elèves et enseignants ne partagent pas cette vision des choses et craignent la suppression pure et simple d'hypokhâgne  dès l'an prochain. Après une première mobilisation en mai dernier, ils ont fait à nouveau connaître leur mécontentement aujourd'hui en manifestant dans les rues de la ville.
Une autre classe fera le frais de cette réorganisation proposée par le rectorat pour la rentrée 2015, il s'agit section PCSI (Physique, chimie et sciences de l'Ingénieur) du lycée Dautet de La Rochelle qui passera de 48 à 24 places.

En parallèle, d'autres filières vont voir le jour ou renaître comme la section PTSI ( Physique, technologie et sciences pour l'ingénieur) du lycée Louis Armand à Poitiers. D'autre part, une section Economie et Commerce, option Technologie (ECT) apparaîtra au lycée de la Venise Verte, à Niort. Une filière d’Adaptation pour les techniciens supérieurs (ATS) du tertiaire ouvrira au lycée Aliénor d’Aquitaine de Poitiers. Ces mesures viendront s’ajouter à l’ouverture, en 2014, de la classe préparatoire à vocation économique de Saint-Exupéry, à La Rochelle.
Par ces mesures, le recteur de Poitiers vise à augmenter le nombre de places accessibles aux bacheliers des séries technologiques et professionnels (308 en 2016 contre 214 en 2013) et souhaite  "favoriser ainsi les milieux modestes".

Sur le même sujet

Le Festival des Rencontres Buissonnières

Les + Lus