• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Coup de filet anti-jihadiste : un homme interpellé en Gironde

© MARWAN IBRAHIM / AFP
© MARWAN IBRAHIM / AFP

Un vaste coup de filet a eu lieu lundi 15 décembre au petit matin qui a permis l'interpellation d'une dizaine de personnes notamment dans le Sud-Ouest. Un homme a été arrêté à Toulenne près de Langon en Gironde.

Par SV avec AFP

Les services antiterroristes ont démantelé lundi une filière d'acheminement vers la Syrie de candidats au jihad, procédant à une dizaine d'interpellations, notamment dans la région de Toulouse, a-t-on appris de sources policières.
Les interpellations ont été conduites par la sous-direction antiterroriste (SDAT) de la police judiciaire française et des hommes du Raid (unité d'élite de la police), assistés d'autres forces de police. Selon une source judiciaire, l'opération est menée dans le cadre d'une information judiciaire ouverte début décembre 2013.

A Toulouse, une source policière a précisé que quatre interpellations avaient eu lieu à Toulouse et Graulhet (Tarn), une petite ville de 13.000 habitants à mi-distance entre Castres et Albi.
D'autres sources proches de l'enquête ont fait état d'une interpellation en Gironde, à Toulenne, dans le secteur de Langon (50 km au sud-est de Bordeaux), d'une autre dans l'agglomération du Havre. Les Yvelines, en région parisienne, sont également mentionnées.

Entre 10 et 15 objectifs étaient ciblés, à l'issue d'une enquête qui a duré plusieurs mois à l'initiative de la SDAT, mise sur la piste de cette filière après que des proches eurent signalé un possible départ en Syrie.
Le nombre exact et le profil des personnes interpellées n'étaient pas encore connus lundi matin. Parmi elles, selon une source proche du dossier, figurent plusieurs jeunes nés à la fin des années 80 ou au début des années 90.
La police pense que des départs ont déjà été organisés et que plusieurs autres étaient en cours. On parle à cet égard, selon les premiers éléments de l'enquête, de la "filière du Tarn", qui se montrait très discrète, prudente et active, au point d'avoir des ramifications dans toute la France et de s'être déployée en conséquence.

Sur le même sujet

G7 : La halle d'Iraty met le pays basque en vitrine

Les + Lus