Jacques Chancel, grande voix de la radio et de la télé, est mort

Jacques Chancel, journaliste amoureux de ses Pyrénées natales qui a marqué l'histoire de la radio et de la télévision avec des émissions culturelles
comme "Radioscopie" et "Le Grand échiquier", est mort dans la nuit de lundi à mardi à l'âge de 86 ans.

© FRANCOIS GUILLOT / AFP
"J'apprends à l'instant par sa famille que mon ami Jacques Chancel s'en est allé cette nuit. Grande tristesse et émotion pour Radio France", a écrit
le responsable de Radio France sur les réseaux sociaux.

L'annonce de son décès a immédiatement suscité des réactions sur les réseaux sociaux.
"Jacques Chancel m'a élevé avec Radioscopie et Le Grand Echiquier. Merci monsieur", a par exemple écrit le comédien François Morel.

Né le 2 juillet 1928 à Ayzac-Ost (Hautes-Pyrénées), d'un père artisan et compagnon du devoir, Jacques Chancel (de son vrai nom Joseph André
Crampes) est devenu chroniqueur télé et radio dans les années 50 pour Télémagazine puis à Paris-Journal, devenu Paris-Jour où il deviendra directeur des services parisiens.
Il se lance ensuite dans la radio et la télévision. Pour France Inter, il produit et anime ce qui deviendra l'une des émissions les plus célèbres de l'histoire de la radio: "Radioscopie", dont il présente plus de 6.000 numéros de 1968 à 1982 puis de 1988 à 1990. Il y reçoit la plupart des grands
noms de l'époque mais aussi des anonymes.

A la télévision, il lance en 1971 "Grand Amphi" qui devient un an plus tard "Le Grand Echiquier". Là encore, dans cette émission sur Antenne 2, il reçoit de 1972 à 1989 des personnalités du monde du spectacle, des peintres, des chercheurs...
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
télévision médias culture disparition pyrénées