Meurtre de Magnac Laval : Le travail des scientifiques de la gendarmerie

Publié le Mis à jour le
Écrit par Isabelle Rio
© France 3 Limousin

L'enquête se poursuit sur le meurtre par douze coups de couteau du veilleur de nuit du centre éducatif de Magnac Laval. L'une de nos équipes a approché le travail des scientifiques de l'Institut de Recherche de la Gendarmerie Nationale, à Pontoise.

Dans le cadre du meurtre de Magnac Laval, les ADN de 120 individus ont été prélevés. Le dossier d'instruction comprend à ce jour 1500 pièces. 
L'institut de recherche de la gendarmerie nationale apporte son soutien aux 6 enquêteurs qui travaillent directement sur l'affaire. 
La scène de crime a été modélisée, une analyste criminelle intervient sur le dossier et le laboratoire d'analyse ADN a été mis à contribution.

Reportage avec :
Capitaine Sylvain Hubac, Chef du service central d'analyse génétique "individus", Pôle judiciaire de la gendarmerie
Capitaine Pascal Lambert, Chef du service central de préservation des prélèvements biologiques
Chef d'escadron Guillaume Galou, Chef du département Signal Image Parole
Capitaine Aude Ponroy, Chef du département Sciences Analyse Criminelle

durée de la vidéo: 02 min 48
VIDEO : le travail de l'Institut de Recherche de la Gendarmerie Nationale



En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.