Poitiers : le palmarès du festival Filmer le travail

Publié le Mis à jour le
Écrit par EG

La 6ème édition du festival s'achève ce dimanche à Poitiers. Le film My name is salt a reçu le Grand prix "Filmer le travail". Retrouvez ici l'intégralité du palmarès en bande-annonces. 

Tous les films primés sont rediffusés dimanche de 14h30 à 17h au cinéma Le Dietrich à Poitiers. 

Grand prix du festival 

My name is salt de Farida Pacha
Documentaire / Suisse, Inde / 92' / 2013 / Leafbird Films
My name is Salt a déjà reçu de nombreux prix internationaux. Ce film nous emmène dans un désert de l'Inde, où chaque année, des milliers de familles extraient « le sel le plus blanc du monde », jusqu'à ce que la mousson les en empêche.

MY NAME IS SALT / TRAILER from Leafbird Films on Vimeo.

Prix spécial du public

Garçon boucher de Florian Geyer
Documentaire / France / 49' / 2013 / Quark productions
Garçon Boucher raconte l'histoire de Miguel, 17 ans qui se retrouve dans la boucherie après un échec scolaire. Fils d’immigrés portugais, il ne correspond pas toujours à l’image que cherchent à perpétuer les bouchers.
Garçon Boucher par La_Scam


Prix "Restitution du travail contemporain" 

The Empire of shame de Hong-Li Gyeong 
Documentaire / Corée du sud / 92' / 2013 / Purn Production 
The Empire of shame présente l'envers des chaînes de production de l'empire Samsung. 

The Empire of shame par filmerletravail


Prix "Valorisation de la recherche" 

El gort de Hamza Ouni 
Documentaire / Tunisie / 77' / 2013 / Mahmdia Productions
El Gort aborde les rêves d'une jeunesse tunisienne insouciante qui se transforment vite en désespoir.
El Gort par filmerletravail


Prix des Lycéens

Le COD et  et le coquelicot de Cécile Rousset et Jeanne Paturle 
Animation / France / 24' / 2013 / les Films d'ici 
Dans une école d'un quartier réputé difficile de Paris, cinq jeunes maîtres sans expérience ont fait le pari de rester. 


Le COD et le coquelicot par filmerletravail


Prix France Télévisions Poitou-Charentes des internautes

Jeux de mains, jeux de vilains de Boris Szames

Jeux de mains, Jeux de vilains par filmerletravail

A chaque prix... son prix
Pour chaque prix attribué, une dotation en euros est accordée au lauréat. 
Cela va de 3 000 euros pour le Grand prix "Filmer le travail" à 1 000 ou 1 500 € pour les autres prix.