Maskaradak, le temps de carnaval en Soule

Publié le Mis à jour le

Chaque hiver, la province basque de Soule renoue avec les mascarades.
De joyeux cortèges colorés de danseurs, chanteurs et personnages aux visages noircis investissent les villages souletins. 

Dès le matin, la fête (ou le rite) commence. Ce sont les « barricades ». Quatre ou cinq étapes, comme autant de droit d’entrer dans la commune visitée. Les danseurs du village en charge de la mascarade de l’année affrontent chorégraphiquement ceux qui les reçoivent. Chaque « combat »  se conclue par un goûter agrémenter de beignets et crêpes.

L’après-midi donne lieu à une représentation théâtrale, dansée et chantée.

Txomin Peillen académicien basque et chercheur, ainsi que Johañe Etchebest, danseur et musicien, nous donnent les clés pour cerner ce carnaval particulier. Appel au retour du printemps. Hymne au réveil de la nature. Vestiges des anciennes croyances euskariennes...
Magazine du Pays basque Maskaradak en Soule

Un magazine en langue basque d’Allande Boutin, Christian Etchegaray et Myriam Aïçaguer.