Avec l’annonce du froid, le parc nucléaire français essaie d’anticiper la hausse de la consommation d’énergie

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marc Taubert
durée de la vidéo: 01 min 17
Avec l’annonce du froid, le parc nucléaire français essaie d’anticiper la hausse de la consommation d’énergie ©France 3 Aquitaine

Dans le Tarn-et-Garonne, par exemple, à la centrale de Golfech, cela fait plusieurs jours que l’on prévoit des mesures pour faire face à cette hausse prévue de la consommation d’énergie.

Les deux réacteurs nucléaires qui produisent l’électricité à Golfech tournent à plein. Leur puissance est de 1300 megawatt électrique chacun, ce qui représente 37 % de la consommation instantanée de la Nouvelle-Aquitaine.

« Pour sécuriser la production, on a un certain nombre de dispositions, que l’on prépare avant l’hiver et que l’on met à l’œuvre lorsqu’arrivent les vagues de grand-froid », explique Nicolas Brouzeng, directeur de la centrale EDF de Golfech.

Sur le plan national, c’est RTE, le Réseau de transport d’électricité qui est chargé de gérer et d’anticiper les pics de consommation. EDF possède 58 réacteurs nucléaires, dont 12 sont actuellement en arrêt. La tâche de RTE sera donc ardue, et il est vraisemblable que la France achète du courant à l’étranger.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.