• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

L'auto-entreprise a 10 ans

L'auto-entreprise désormais micro-entreprise, attire de nombreux porteurs de projet / © Pixabay
L'auto-entreprise désormais micro-entreprise, attire de nombreux porteurs de projet / © Pixabay

Devenir patron, créer sa propre entreprise ou marque, un rêve devenu plus accessible depuis l'apparition de l’auto-entreprise en 2009.
En 10 ans, ce dispositif a remporté un succès impressionnant. Mais il reste avant tout une activité complémentaire.
 

Par Noëlle Vaille

En 2018, 34% des nouvelles d’entreprises créées dans l’ex-région Limousin étaient  des auto-entreprises, aujourd'hui appelées micro-entreprises.
Dès son apparition il y a 10 ans, ce statut qui facilite les démarches de création et de gestion d’activité, a remporté un succès immédiat.
Depuis, il n’a eu de cesse d’attirer de nombreux porteurs de projet.

 
auto-entrepreneur
L'auto-entreprise ou micro-entreprise existe depuis 10 ans. Ce régime particulier représente 34% des créations d'entreprises en Limousin. - Dossier de Christophe Bodin, Valérie Agut et Philippe Ruisseau

Les avantages de la micro-entreprise

Ce régime particulier simplifie considérablement les démarches administratives : les charges sociales et fiscales sont calculées sur un pourcentage du chiffre d’affaire. Résultat, les auto-entrepreneurs n’ont plus besoin de s’occuper de la TVA, ni à faire appel à un comptable.
Ce statut permet également de bénéficier d’une protection sociale dédiée.
Il offre donc la possibilité de devenir patron, sans prendre trop de risques.

Des revers de l’auto-entreprenariat 

Sur les 1 200 000 auto-entreprises créées depuis 2009 au niveau national, seules 60% ont une activité économique réelle. Beaucoup donc ont une durée de vie très courte.
D’autre part, leur chiffre d’affaire moyen dépasse à peine les 14 000€. Le salaire dégagé par les auto-entrepreneurs reste généralement inférieur au smic.
A peine 10% des auto-entreprises deviennent des sociétés.
 

« Prendre son temps maintenant, pour en gagner après »

Voilà pourquoi avant de se lancer, et créer son auto-entreprise, il est important de bien s’informer, comme l’explique Fabien Géraud, conseiller à la CCI Limoges Haute-Vienne :

«Le conseil à donner aux porteurs de projet est de se renseigner en amont, par exemple sur la règlementation du métier que l’on souhaite exercer.
Plus largement, de se rapprocher d’une structure d’accompagnement à la création d’entreprise pour se poser ensemble les bonnes questions et construire un plan d’actions… car il est préférable de ne pas se lancer sur un coup de tête et regretter plus tard des premières décisions qui n’ont pas été mûrement réfléchies… Prendre du temps maintenant, pour en gagner après ! »

En Nouvelle-Aquitaine, le conseil régional et l’Europe accompagnent les porteurs de projet en finançant de nombreuses structures d’accompagnement à la création d’entreprises. Elles sont rassemblées sous la bannière « Entreprendre, la Région à vos côtés ».

 

Sur le même sujet

Laurent Leclerc, metteur en scène

Les + Lus