Bonne nouvelle pour les locataires, les prix baissent

En ces premiers mois de l'année 2015, les loyers sont en baisse de 0,9% en moyenne en France, selon les chiffres de l'association Clameur, publiés mardi 10 mars. Cette association regroupe des agences immobilières, qui couvrent au total 96% du marché locatif privé.

Cette baisse globale des loyers s'inscrit dans un mouvement de ralentissement des prix amorcé l'an dernier : en 2014, ils n'avaient augmenté que de 1%, loin des 2,2% de hausse observés en 2012.

Dans le détail, sur les premiers mois de 2015, la plupart des villes de plus de 150 000 habitants ont connu une baisse des loyers : -3,5% à Paris, -3,4% à Nice , -3,3% au Havre, -2,2% à Rennes, -1,7% à Angers ou encore -1,3% à Bordeaux. Seuls Le Mans et Reims, avec +1,7% et +0,6%, ont connu des augmentations. Mais, comme l'explique Le Parisien, les régions concernées par une hausse des loyers, comme la Champagne-Ardenne (+3), l'Auvergne (+2,1%), le Centre-Val-de-Loire (+1,1%) ou Poitou-Charentes (+2,2%), sont aussi celles où les loyers sont les plus bas. Il s'agirait donc d'un effet de "rattrapage".

Le temps de vacance s'allonge entre deux locations

L'autre constat de l'observatoire est que le marché est dynamique : sur les premiers mois de 2015, 29% des appartements ont changé de locataire, contre 27% en 2014 et 26,7% en 2013. Mais la vacance des lieux, elle, a tendance à s'allonger entre deux locations : 7,8 semaines en moyenne en 2014, soit 1,7 semaine de plus qu'en 2013.

La dernière donnée intéressante concerne les types de logements : les grands appartements voient leurs loyers s'envoler depuis janvier 2015 : +3,5% pour les cinq-pièces, +1,8% pour les quatre-pièces. Les trois-pièces, deux-pièces et studios, eux, sont en baisse avec respectivement -0,2%, -1,8% et -2,2%.

Ces chiffres inquiètent les professionnels du secteur, qui craignent un recul de l'investissement des propriétaires. En 2014, seuls 16% des logements reloués ont bénéficié de gros travaux.

exemple à Mérignac avec Gilles Bernard et Dominique Mazères