A Bordeaux le 115, le numéro d'urgence pour les SDF est saturé

A Bordeaux, les températures ont chuté mais elles restent encore positives. Et pourtant, le 115, le numéro d'urgence pour les SDF est saturé. Ses responsables demandent à l'Etat de réagir sans attendre. 

© CC Flickr par Franco Folini
Il faut ouvrir " toutes les places d'accueil disponibles, sans attendre les grands froids ",
réclame la Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion sociale. "Comme chaque année, l'Etat attend une chute drastique des températures pour ouvrir des places de fortune dans des gymnases et des lieux précaires et les refermer dès que le thermomètre remonte", critique la Fnars dans un communiqué diffusé  ce vendredi.

Les centres d'hébergement à Bordeaux, Lille ou Lyon ou le Val-d'Oise sont  déjà saturés.

Face à cette situation "critique", la fédération demande une ouverture de "toutes les places disponibles, la  garantie  que des personnes ne seront pas remise de force dans la rue le matin".

Elle a également appelé de ses voeux "un plan d'urgence sur les territoires en tension, visant à la mobilisation du parc social et privé pour loger et héberger les sans-abri de manière durable".
"Au-delà de ces mesures d'urgence et pour éviter la triste répétition des crises chaque hiver, les associations de solidarité demandent au gouvernement une loi de programmation de logements très sociaux et d'hébergements pérennes", termine le communiqué.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité météo logement