La fiscalité augmentera de 4% à Bordeaux en 2015

© CC by Marie Thérèse Hébert & Jean Robert Thibault
© CC by Marie Thérèse Hébert & Jean Robert Thibault

La mairie de Bordeaux va augmenter la fiscalité d'environ 4% l'année prochaine pour faire face à la baisse des dotations de l'Etat. La commune prévoit aussi d'étaler ses investissements et de réduire certaines subventions.

Par avec AFP

Le budget primitif pour l'année 2015 s'élève à 512 millions d'euros. 354 millions pour le fonctionnement, 157 millions pour les investissements.

Il faudra faire avec une coupe de 10 millions d'euros des dotations de l'Etat.

Alain Juppé souligne qu'il faut rajouter aux frais nouveaux la charge de la réforme des rythmes scolaires, soit 2,8 millions d'euros.

Au total, "pour la période 2015-2017, nous perdrons 68 millions d'euros de recettes cumulées (...) c'est un choc extrêmement rapide et brutal (...) même si  nous sommes prêts à participer à l'effort de redressement", constate le maire de Bordeaux.

Conséquence directe : une hausse prévue d'environ 4% de la fiscalité. L'assiette fiscale devrait ainsi passer de 195 millions d'euros cette année à 208 millions en 2015. 

La mairie a également fait le choix d'étaler ses investissements dans le temps : un certain nombres de projets tels des rénovations ou construction d'équipements de proximité, seront reportés d'une ou plusieurs années.

Les frais de fonctionnement subiront une baisse de même que les subventions. Certaines diminueront de 5 à 8%.

La baisse la plus spectaculaire concerne l'Opéra de Bordeaux qui voit sa dotation diminuer d'un million d'euros. Il recevra 15,6 millions en 2015.

En revanche, la municipalité n'a pas fait le choix d'un endettement supplémentaire.

Le vote du budget modificatif devrait intervenir en mars 2015, après l'entrée en vigueur de la métropolisation le 1er janvier.

Le changement de statut prévoit notamment un transfert de compétences et notamment la gestion de grands équipements municipaux vers la métropole. Il devrait également avoir un impact sur la mutualisation des services avec des communes de la banlieue.

Sur le même sujet

Les + Lus