• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Mariage pour tous : Juppé et Bayrou prônent l'apaisement, Mamère dénonce la récupération de Copé

Alain Juppé souhaite l'apaisement autour du mariage pour tous.
Alain Juppé souhaite l'apaisement autour du mariage pour tous.

Après le rassemblement des opposants au mariage, les réactions. Face à la  démarche de J-F Copé, certains, comme Alain Juppé et François Bayrou, appellent à l'apaisement. Noël Mamère, lui, dénonce la tentative de récupération par le président de l'UMP de la droite de la droite.

Par C.B. et AFP

Après l'appel de Jean-François Copé à manifester dans un climat difficile, certains à droite prennent ouvertement de la distance. Entretemps, Jean-François Copé et François Fillon se sont mis d'accord pour demander aux militants s'il faut revoter pour la présidence de l'UMP. Pourquoi pas un référendum sur un éventuel référendum ...?

Alain Juppé veut l'apaisement

Alain Juppé avait annoncé ces derniers jours qu'il appliquera la loi en mariant des personnes de même sexe. Des demandes de mariages ont été déposées mais il entend ne pas en faire un événement médiatique. Il avait expliqué ne pas être défavorable à ce mariage (il aurait préféré union civile) mais qu'il était plus réservé sur l'homoparentalité.

Bayrou aussi

Ce mardi, c'est François Bayrou, président du MoDem, qui déclare avoir vu dans les manifestations anti-mariage homosexuel un "mouvement considérable" illustrant la "menace d'éclatement" pesant, selon lui, sur la société française. Comme i>TELE lui demandait si la "Manif pour tous" avait vocation à structurer la vie politique française, l'ex-candidat à l'Elysée a répondu : "je ne crois pas. "Il y a en France - et je crois légitimement - beaucoup d'hommes et de femmes qui sont inquiets parce que ce qu'ils ont de plus précieux, ils le ressentent comme menacés". "Ceux-là ont le droit d'être entendus", a dit l'ancien député béarnais.

"Je ne crois pas évidemment qu'on effacera cette loi, mais on peut en faire le bilan, voir dans trois ans" ce que l'ouverture au mariage et à l'adoption pour couples homosexuels aura apporté, a suggéré M. Bayrou. "Surtout il y a une réflexion beaucoup plus large à mener sur la famille, la manière dont on l'aide", a ajouté le dirigeant centriste, hostile à la suppression des allocations familiales à partir d'un certain seuil de revenus.

Mamère : Copé "laboure des terres infâmes"

Le député écologiste Noël Mamère a jugé dimanche que Jean-François Copé qui participe à "La Manif pour tous" contre le mariage homosexuel "laboure des terres infâmes". "La droite paye le fait que Nicolas Sarkozy (...) a fait une campagne sur le thème de la droite identitaire, il ne faut pas s'étonner qu'aujourd'hui le manche du
râteau revienne dans la figure de tous ceux qui ont soufflé sur les braises et qui ont été dans la surenchère. M. Copé s'obstine à vouloir continuer dans ce sens-là, il laboure sur des terres infâmes et doit être sanctionné pour ça par les électeur
s"
M. Mamère distingue ainsi "deux droites" dans le pays : "une droite qui est prête à s'associer au FN" et qui "bat le pavé aujourd'hui" et "en revanche il y a ceux qui comme François Baroin, Alain Juppé , y compris François Fillon, n'acceptent pas de manifester et disent qu'il y a danger à se rapprocher de manière aussi forte de ceux qui défendent des idées qui sont dans le périmètre du Front national et de l'extrême droite".

Un rôle néfaste de l'Eglise ?

Le député de la Gironde a également critiqué l'Eglise qui "a joué un rôle particulièrement néfaste par son intransigeance, par ses outrances", qui "a versé dans la politique et ce n'est pas son rôle". "Je sais que par exemple les responsables de la religion juive sont contre le mariage pour tous, que les responsables de la religion musulmane sont contre le mariage pour tous, ce n'est pas exactement la même chose dans le milieu protestant mais on ne les a pas entendus souffler sur les braises. Ils ont fait preuve d'une grande modestie et d'une grande réserve parce qu'ils savent qu'il ne faut pas mélanger la sphère privée et la sphère publique", a-t-il dit.

Combattre l'homophobie

"Le vrai combat que l'on doit mener aujourd'hui c'est celui contre l'homophobie.(...) Il y a une banalisation de l'homophobie contre laquelle il faut se battre. Ces manifestations contre la mariage ont libéré une parole que l'on croyait interdite dans notre pays", a ajouté Noël Mamère.

Sur le même sujet

Interview du Pr Henri Joyeux

Les + Lus