Cet article date de plus de 7 ans

Pollution : la gratuité dans les transports bordelais

En raison des niveaux atteints de pollution aux particules cancérogènes, M. Vincent Feltesse, député de la Gironde, président de la Communauté urbaine de Bordeaux a instauré la gratuité sur le réseau tbc pour aujourd'hui et jusqu'à dimanche.
D'après le site airaq, mesurant la qualité de l'aire et notamment sur Bordeaux :

Le niveau de particules en suspension a de nouveau fortement augmenté cette nuit sur l'agglomération, entraînant ainsi le dépassement du seuil d’information et de recommandations. Il est probable que cette situation perdure demain. Cette procédure est la troisième de l’année sur l’agglomération bordelaise.



Par ailleurs, Airaq distingue aussi la taille des particules. Celles dites "respirables" sont celles qui ont un diamètre aérodynamique moyen inférieur à 10 µm (particules en suspension notées PM10). Leur taille est suffisamment faible pour rentrer dans les poumons.
Elles sont générées par les activités humaines telles que le chauffage domestique, le trafic automobile, l'agriculture ou encore les industries.

Les effets sur la santé des particules en suspension

Les particules en suspension constituent des polluants relativement complexes de par leur granulométrie (elles pénètrent d’autant plus profondément dans l’appareil respiratoire que leur diamètre est faible), et de par leur composition chimique (elles peuvent contenir des produits toxiques, voire cancérigènes).
D’après des études de l’OMS, ces caractéristiques sont à l’origine d’effets significatifs constatés sur la santé humaine, même à de très faibles doses et principalement pour des expositions à long terme, sachant que les particules issues de la combustion sont identifiées comme étant particulièrement dangereuses.

Recommandations aux personnes sensibles

En voiture


Il est recommandé de :Pour plus d'informations : www.airaq.asso.fr
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports en commun santé météo environnement