L'UBB s'impose à La Rochelle et prend la 4e place au classement

Hugh Chalmers a conduit l'UBB à la victoire (26-29) sur le terrain de La Rochelle samedi 20 septembre 2014 / © XAVIER LEOTY AFP
Hugh Chalmers a conduit l'UBB à la victoire (26-29) sur le terrain de La Rochelle samedi 20 septembre 2014 / © XAVIER LEOTY AFP

Bordeaux-Bègles, chahuté pendant plus d'une heure par le promu La Rochelle, s'est imposé sur le fil (29-26) samedi, à l'occasion de la 6e journée et confirme ses ambitions dans ce Top 14. L'UBB est 4e au classement.

Par Bertrand Enjalbal avec AFP

Chandelles et occupation

Grâce à ce succès à l'extérieur, les hommes de Raphaël Ibanez s'invitent ouvertement parmi les prétendants à la qualification. Pris à froid par un essai d'entrée de Connor sur interception (4), les Rochelais s'en sont remis à la puissance de leur pack et à leur très bonne attitude dans les rucks pour revenir au score, puis passer devant après un essai de pénalité (16). Faute de jeu à la main vers le large, on a assisté par la suite à un concours de chandelles et de coups de pied d'occupation et là encore, les Bordelais se sont montrés friables et indisciplinés (16-13, 40). Après un léger faux rythme au retour des vestiaires, l'intensité montait d'un cran avant l'heure de jeu au moment où les locaux appuyaient sur l'accélérateur.

Retour improbable

Conséquences, l'UBB se mettait à la faute, perdait coup sur coup Marais et Adams pour dix minutes, et encaissait presque naturellement, en double infériorité numérique, un essai sur un joli surnombre en sortie de mêlée inscrit par Murimurivalu (26-16,63). A ce moment là, on ne donnait guère de crédit à un retour visiteur au score mais Alofa se faisait à son tour prendre par la patrouille et l'arbitre M. Garcès lui infligeait un carton jaune pour antijeu (70) qui changeait radicalement la physionomie de la fin de match.
 

La victoire au bout du pied de Beauxis

Enfin entreprenants, les Girondins permettaient à Beauxis de réduire l'écart, puis la pénaltouche suivante finissait derrière la ligne avec un essai de Marais
(75, 26-26). Le dernier round était irrespirable, surtout quand les promus commettaient une dernière faute aux 40 mètres, légèrement excentrée. Beauxis, qui avait eu un soupçon de chance sur la transformation précédente avec un poteau rentrant, ne tremblait pas et offrait un succès précieux à ses nouvelles couleurs (79).


Les déclarations

Raphaël Ibanez (manageur de Bordeaux-Bègles): "Cela a été un vrai sursaut d'orgueil. En début de match, on était très loin des standards habituels avec beaucoup de ballons relâchés. A l'heure de jeu, La Rochelle a pris de la distance au score mais les joueurs ont eu les ressources morales et la fraîcheur pour l'emporter en fin de match. On gagne des matches sans vraiment bien jouer au rugby. Lionel Beauxis (auteur 8 points dans les dix dernières minutes) est entré avec beaucoup de sang froid en fin de match".

Patrice Collazo (entraîneur de La Rochelle): "La différence s'est faite sur l'expérience et les détails entre une équipe qui a annoncé vouloir jouer la Coupe d'Europe et une autre qui vient de Pro D2. On prend un essai très vite puisqu'on le donne. On a essayé de rivaliser contre une équipe du Top 6. Ils sont venus, ils ont gagné, le plus fort a gagné. Ce soir, je n'ai rien à reprocher à mes joueurs en terme de mentalité, d'engagement physique et d'envie d'aller de l'avant. Je vais revenir sur ma façon de travailler et repartir au travail assez vite."

Sur le même sujet

La première section scolaire de Wakeboard en France

Les + Lus