Ce qu'il faut retenir du premier tour en Poitou-Charentes ?

A.Rousset, tête de liste PS-PRG est arrivé en tête du premier tour dans la grande région avec 30% des voix ce n'est pas le cas en Poitou-Charentes où V.Calmels (droite unie) est en tête dans les 4 départements. Le FN sera présent partout au second tour. En Charente-Maritime, il devance même le PS.

Par C.Hinckel et C.Hubert

Après l'accord de fusion passé ce lundi entre les listes écologistes et socialistes, le Parti Socialiste semble en position de force pour prendre la tête de la grande région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes. La liste de l'union de la droite et du centre, en tête en Poitou-Charentes, talonne de 3 points celle du Parti Socialiste pour la grande région mais elle a peu de réserve de voix pour dimanche prochain et mise sur un sursaut des abstentionnistes du premier tour.
Le Front National absent jusqu'alors du conseil régional Poitou-Charentes va faire une entrée en force dans le nouvel exécutif régional. Le Front de Gauche échoue à passer la barre des 5%. Il n'aura aucun représentant à la région, il ne sera pas remboursé de ses frais de campagne.
Mais le premier enseignement de ce scrutin, c'est l'abstention massive, un électeur sur deux dans la région n'est pas allé voter. Le manque de visibilité de la future grande région explique en partie cette abstention, tout particulièrement dans les zones les plus excentrées.
© France Télévisions
© France Télévisions


Le FN en seconde position en Charente-Maritime

La plus grande surprise de ce premier tour vient de Charente-Maritime où le Front National se place en deuxième position (27,09%) derrière celle de la droite et du centre. La liste départementale du Front National menée par Jean-Marc de Lacoste-Lareymondie a pris la première place dans le bassin ostréicole comme à Marennes (31,22%) et dans le sud du département en zones rurales aux confins de la Gironde (37,58% à St-Bonnet-sur-Gironde) mais aussi dans le nord comme à Charron où son implantation est plus récente. La liste de l'union de la droite et du centre conduite par Hervé Blanché le maire de Rochefort est arrivée en tête avec 28,75% des suffrages et celle du PS de Gérard Blanchard en troisième position avec 24,67%.
© France Télévisions
© France Télévisions

Un vote FN en zones rurales dans la Vienne

Dans la Vienne, les listes de Virginie Calmels et d'Alain Rousset sont au coude à coude. Celle du PS conduite dans le département par Jean-François Macaire (27,2%), actuel président de région, talonne celle de la droite menée par Olivier Chartier (27,57%) L'accord conclu ce lundi avec EELV( 7,37%) met théoriquement Jean-François Macaire en position de force pour le second tour. Le Front National atteint un score record pour la Vienne avec 23,93% des suffrages en se plaçant en première position dans les zones rurales du nord du Loudunais, devançant même de 10 points le PS à Loudun, et dans le Châtellerauldais, particulièrement touché par la crise. A noter le bon score d'EELV à Poitiers (10,54%) qui y enregistre ses meilleurs chiffres régionaux et la différence des votes de plus en plus marquée entre les zones rurales et les grandes villes comme Poitiers.
© France Télévisions
© France Télévisions

Deux-Sèvres : la liste de droite en tête au premier tour

Dans les Deux-Sèvres, la droite confirme son emprise après les dernières élections départementales où elle avait emporté le département. En revanche, il n'y a pas eu "d'effet Baloge" à Niort où le candidat socialiste Alain Rousset arrive en tête. La liste de Christelle Chassagne, union de la droite et du centre, (29,21%) arrive en tête devant celle de Nathalie Lanzi pour le PS (27,68%) qui pourra compter en principe sur les 7,34% de la liste EELV au second tour.
Autres faits marquants de ce premier tour : l'implantation du Front National qui s'implante notamment dans le nord du département et la forte abstention, plutôt inhabituelle dans les Deux-Sèvres.
© France Télévisions
© France Télévisions

Charente : les voix écologistes pourraient faire la différence

En Charente, les trois listes union de la droite, PS et FN sont au coude à coude laissant augurer un second tour ouvert. La liste de droite menée par Xavier Bonnefont, maire d'Angoulême, obtient 27,94% devant celle du PS, conduite par Jean-François Dauré, président du Grand Angoulême, 26,70 alors qu'en 2010, le PS avait dépassé les 41% dès le premier tour.
Le Front National  se positionne comme une force politique importante dans ce département en emportant un quart des suffrages au premier tour (25,15%). Françoise Coutant, EELV, dans son fief charentais n'obtient que 6,51%, des voix qui viendront conforter le score du PS au second tour pouvant lui apporter la victoire.
© France Télévisions
© France Télévisions





A lire aussi

Sur le même sujet

Aéroport de Bassillac-Périgueux

Les + Lus