Cédric Carrasso blessé : les Girondins redoutent une rupture des ligaments croisés

Publié le Mis à jour le
Écrit par Hélène Chauwin
Cédric Carrasso appelle le staff médical,  blessé lors de la rencontre Nantes -Bordeaux (22eme journée de L1)
Cédric Carrasso appelle le staff médical, blessé lors de la rencontre Nantes -Bordeaux (22eme journée de L1) © JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

70ème minute, hier samedi soir. Le gardien et capitaine des Girondins, Cédric Carrasso quitte le stade de la Beaujoire, en larmes. Son genou gauche a flanché. Le staff médical du club redoute le pire : une rupture des ligaments croisés. Le Bordelais doit passer une IRM demain lundi.

"C’est un véritable coup dur pour le staff et les supporters girondins" explique le club sur son site.
Alors qu'il avait encaissé "impuissant" deux buts dans la première demi-heure face à Nantes, Cédric Carrasso s'écroule à la 69ème minute, en poussant un cri après une sortie. 
Il demande aussitôt à être remplacé. Comme le public, il a peut-être compris que sa blessure était sérieuse.

En 2003, c'est son genou droit qui craque. Rupture du ligament.  Cette fois c'est le gauche.

Le club promet de nous communiquer au plus vite "la gravité de sa blessure" et exprime "son soutien" à son portier.

Hier soir, après la rencontre,  Willy Sagnol a parlé "d'une suspicion de rupture de ligaments". Lors de la conférence de presse, le coach des Girondins  précise qu'il faudra attendre ce dimanche ou demain lundi "pour avoir un avis définitif" mais selon lui "le docteur trouve une laxité qui n’est pas typique d’un croisé. "

Âgé de 34 ans, Carrasso est à Bordeaux depuis 2009.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.