Champignons : avant la cueillette, la réglementation

© pexels.com
© pexels.com

Si certains champignons peuvent se cueillir toute l'année, le début de l'automne sonne l'heure de la meilleure saison. La cueillette, c'est chouette ! Mais pas n'importe comment. Rappel de quelques principes de la réglementation.

Par Hélène Abalo

Avant de vous donner les explications nécessaires, tentez de répondre correctement à ces 4 questions :


Question 1 ►  Je peux cueillir des champignons n'importe où

•C'est faux. Que ce soit pour des champignons ou autre chose, la propriété privée, c'est sacré. Si certains forestiers tolèrent que l'on cueille sur leur territoire. Dans tous les cas, il faut être respectueux des lieux et se contenter d'une cueillette pour une consommation personnelle.  

Question 2 ► Je peux cueillir autant de champignons que je veux.

•C'est faux. En forêts publiques, le ramassage est toléré s'il n'excède pas 5 litres (5 kilos). Au-delà, le cueilleur s'expose à des sanctions. Au-dessus de 10 litres, le prélèvement peut être assimilé à du vol aggravé s'il est réalisé en réunion  (en groupe). 

Question 3 ► En cas d'infraction, je risque jusqu'à 3 ans de prison

•C'est vrai. Selon le volume ramassé au-delà de 5 kilos, le cueilleur est en infraction et risque une peine d’amende allant de 750 € à 45 000 € et 3 ans d’emprisonnement.

Question 4 ► Je peux cueillir n'importe quel champignon

•C'est faux. D'abord parce qu'il vaut mieux prélever des espèces différentes pour que les champignons aient le temps de se renouveler. Et puis, il est tout de même préférable de savoir si le champignon  est comestible avant de le ramasser ... !



Les textes

Code forestier - Infractions commises en forêt d'autrui

Code de l’environnement

  • R.412-8
  • R.412-9
  • R.415-3

Code pénal

  • 311-3
  • 311-4
  • 311-13
  • 311-14
  • 311-16

Sur le même sujet

Foie gras : pas de hausse des importations en 2017

Près de chez vous

Les + Lus