Cet article date de plus de 3 ans

Apprentissage : l'ostréiculture, une filière qui attire

Les réseaux de France 3 et de France Bleu vous proposent jusqu'à lundi 28 mai "Tous apprentis !". Il s'agit de séries de reportages sur l'apprentissage. C'est une filière en pleine réorganisation et qui attire de plus en plus de jeunes. Gros plan ce vendredi sur l'ostréiculture.
De nombreux jeunes choisissent l'ostréiculture
De nombreux jeunes choisissent l'ostréiculture © Laurence Couvrand Francetv
Maxime, Cheyenne, Lucas, ils sont tous élèves du lycée maritime de La Rochelle, section CAP conchylicole et pendant deux ans ils alternent théorie et pratique dans les installations du lycée, sur l'île de Ré notamment. 4 parcs, deux à la Flotte-en-Ré et deux au Martray, des claires, des réserves d'eau, un atelier. De quoi travailler comme des professionnels.

À l'issue de leurs deux années d'étude, les jeunes sont employés comme ouvriers et s'ils souhaitent devenir patron, ils devront continuer et passer un bac pro.

Bien sûr, beaucoup d'élèves sont fils ou filles d'ostréiculteurs, l'intérêt pour les huîtres est venu assez tôt. Ils en connaissent aussi les contraintes et testent, grandeur nature, la pénibilité du travail.

Du côté des débouchés, l'avenir est assez dégagé. Avec 2 000 entreprises ostréicoles en Charente-Maritime, il y a de la place pour eux, d'autant que la population des ostréiculteurs et vieillissante, la relève peut frapper à la porte.

Découvrez le reportage d'Éric Vallet, Laurence Couvrand et Olivier Pallas.
 Intervenants : Mathieu Barré, gestionnaire de la ferme d'application du lycée maritime de La Rochelle. Maxime Courtin, élève en CAP. Cheyenne Gadiou, élève en CAP.  Florent Gay, Professeur au lycée maritime. Lucas Landre,élève en CAP et Aldric Forestier, élève en CAP. 
Tous apprentis, gros plan sur la formation conchylicole

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
apprentissage société éducation