Autriche. 41 Charentais bloqués dans un bus à 2.000 mètres d'altitude dans le massif de Grossglockner

Les occupants de ce car de voyage ont dû prendre leur mal en patience. / © Marie-Hélène Birot
Les occupants de ce car de voyage ont dû prendre leur mal en patience. / © Marie-Hélène Birot

Une mésaventure est arrivée à 41 voyageurs de Mortiers (Charente-Maritime). En panne, leur bus est resté bloqué à 2.000 mètres d’altitude pendant près de six heures dans le massif de Grossglockner (Autriche).

Par Lionel Gonzalez

Un groupe de 41 personnes de l’association « Terres et cultures » de Mortiers (Charente-Maritime) s’est retrouvé bloqué, dans leur bus en panne de freins, à 2.000 mètres d’altitude, dans la région de Großglockner (Grossglockner), un point culminant de l'Autriche, entre la Carinthie et le Tyrol.

Marie-Hélène, l’une des touristes de ce séjour de 8 jours en Autriche, contactée par téléphone, nous indique qu’il s’est bien passé quelque chose d’anormal concernant le système de freinage du bus, lors de la descente du col. Le chauffeur a même essayé de faire demi-tour, en vain. Sa compagnie étant basée à Varsovie (Pologne), il était impossible de faire revenir un autre véhicule avant la tombée de la nuit.

Après environ 5h30 d’attente dans le froid et le brouillard, les voyageurs ont été acheminés par un car Autrichien réquisitionné pour l’occasion. Les touristes sont alors rentrés peu après 22h à l’hôtel. Ils n’ont pu assister au spectacle folklorique de danses Tyroliennes qui leur était proposé le soir même de ce dernier jour de voyage.

Contacté par téléphone, le directeur général de NationalTours nous indique que c’est bien une panne matérielle lourde qui s’est produite lors de cette excursion. Il ajoute qu’il était évident que le véhicule ne devait en aucun cas prendre de risque s’il n’était pas en mesure de circuler en toute sécurité.
Il ajoute que le mois de septembre est très chargé et qu’il n’était pas en mesure de retrouver, dans l’urgence, un véhicule de grande capacité (40-45 personnes) pour l’ensemble du groupe, d’autant plus, un dimanche.

On va faire le nécessaire pour dédommager les clients à la hauteur de ce préjudice.
- Thierry Houalard, directeur général de NationalTours

Mr Houalard ajoute que ce genre d’incident arrive parfois et fait partie des risques du métier. Il est évidemment très inconfortable pour les personnes concernées. Dans ce contexte, après avoir été prévenu par son service d’assistance, sa société a mis tout en œuvre pour prendre en charge ses clients. NationalTours travaille avec des prestataires locaux à qui il renouvelle néanmoins toute sa confiance. Il recevra dans les prochaines heures le détail de l’incident afin de prendre la mesure du dédommagement auprès de ses clients.

Mise à jour - 13/09/2019 : un dédommagement de 75 euros par personne a été accordé par le tour opérateur NationalTours.

Le tour opérateur NationalTour existe depuis 1985 et possède 150 agences en France et en Belgique. Il transporte et prend en charge plusieurs milliers de clients tout au long de l’année, à travers le monde.

 

Sur le même sujet

Des livreurs de Deliveroo relient Bordeaux à Paris pour dénoncer leurs conditions de travail

Les + Lus