Charente-Maritime : un projet d'usine de production de bitume sème la discorde à Sablonceaux, près de Saujon

Le projet consiste à installer une usine semblable à celle déjà en exploitation à saint-Sauveur-d'Aunis en Charente-Maritime. / © France Télévisions
Le projet consiste à installer une usine semblable à celle déjà en exploitation à saint-Sauveur-d'Aunis en Charente-Maritime. / © France Télévisions

La polémique s'installe à Sablonceaux en Charente-Maritime après l'annonce d'un projet de construction d'une usine de production de bitume dans la commune. Un collectif d'habitants s'y opposent en soulignant le risque de pollution.

Par Christine Hinckel

L'unité de production d'enrobés doit être installée sur un terrain de 9 000m2 dans une zone industrielle. Elle pourra produire jusqu'à 60 000 tonnes de goudron par an.
L'unité de fabrication d'enrobés doit être installée sur ce terrain de la commune de Sablonceaux. / © France Télévisions
L'unité de fabrication d'enrobés doit être installée sur ce terrain de la commune de Sablonceaux. / © France Télévisions


"Un développement économique d'un autre temps"

L'enquête d'utilité publique va être lancée ce lundi 2 septembre mais dès que l'annonce de cette possible implantation a été rendue publique, un collectif  nommé "Sablonceaux-Saujon-NO GOUDRON" s'est organisé pour en dénoncer les dangers sur l'environnement et la santé.

"L'arrivée de cette centrale à bitume accentue les risques de potentielles pollutions de l'eau et de l'air et d'évidentes nuisances olfactives. explique dans un communiqué, le député européen écologiste Benoît Biteau

L'élu EELV soutient les opposants au projet et parle "d'un développement économique d'un autre temps, aux antipodes des attentes sociétales". 

Les détracteurs de cette future usine insistent sur les risques de pollution de l'eau, notamment de la Seudre, à l'entrée du bassin ostréicole de Marennes-Oléron. Ils dénoncent également les dangers pour la santé des riverains "avec l'émission dans l'atmosphère de substances classées cancérogène possible (catégorie 2B) et probable (catégorie 2A)" à deux pas, notamment, des thermes de Saujon.
Les membres du collectif "Sablonceaux-Saujon-NO GOUDRON" reproche aussi à la municipalité de cette petite commune de 1 400 habitants de ne pas avoir informer plus tôt la population.


Du côté de la mairie, la logique est différente. Lysiane Gougnon, la maire de Sablonceaux, veut voir dans ce projet une opportunité de développement de l'emploi local.

"Cette zone d'activité n'a pas de contraintes particulières par rapport aux types d'activité qu'on doit y implanter et ce projet concerne des entreprises locales" afirme t-elle.

Le principal promoteur du projet, lui, affirme que toutes les garanties sont prises en ce qui concerne le respect de l'environnement et les risques sanitaires. Le groupe Charpentier exploite déjà deux unités semblables dont une en Charente-maritime, à Saint-sauveur-d'Aunis. Selon lui, le fonctionnement de l'usine de Sablonceaux se fera selon les mêmes règles.

"On a des des contrôles pour les eaux de ruissellement. Pour les poussières, il y a des poussières dues au trafic des camions comme pour tous les sites industriels et puis il y a des poussières provoquées par la fabrication des enrobés et là on a des filtres pour dépoussiérer les fumées avant qu'elles soient rejetées." assure Didier Airieau, le directeur général du groupe Charpentier.


Pour l'heure, le débat et la polémique viennent tout juste de commencer dans la petite commune du bassin de la Seudre, jusqu'alors plus connue pour son abbaye. L'enquête d'utilité publique va commencer lundi prochain et dès ce samedi le collectif "Sablonceaux-Saujon-NO GOUDRON" tient sa première réunion à la ferme Val de Seudre Identi'Terre.
 
Charente-maritime : polémique sur la construction d'une usine de fabrication de bitume
Un projet d'installation d'une unité de fabrication d'enrobés divise la commune de Sablonceaux en Charente-Maritime. Reportage d'Eric Vallet, Joël Bouchon et Martine Sitaud

Sur le même sujet

50 ans d'Iraty

Les + Lus