De la coquille d'huître à la coquille d'oeuf, le pari d'une entreprise de Charente-Maritime

Publié le Mis à jour le

Les anciens ou ceux qui ont un poulailler le savent bien, les poules raffolent des coquilles d'huîtres qui leur apportent du calcium pour faire leur coquille d'oeufs. Depuis 25 ans, l'entreprise OVIVE à Périgny a adapté cette idée à l'échelle industrielle. 

Jean-Luc Saunier a eu l'idée de transformer les coquilles d'huîtres riches en calcaire en aliment concassé destiné aux petits élevages de volailles, souvent bio. Les coquilles sont séchées, lavées et broyées puis conditionnées en paquets de 5 à 25 kg.


Recycler les coquilles d'huîtres consommées par les particuliers

Aujourd'hui, l'essentiel des 3000 tonnes de coquilles utilisées provient des déchets d'élevage ramassés chez les ostréiculteurs mais l'entreprise OVIVE souhaite étendre ce recyclage aux particuliers. Des points de collecte sont installés dans 22 déchetteries de Charente-Maritime. Jusqu'au 31 janvier, 200 tonnes seront collectées et traitées dans l'usine de Périgny près de la Rochelle mais si les consommateurs jouent le jeu, les marges de progression sont très importantes.

Le reportage dans l'entreprise OVIVE à Périgny près de La Rochelle de Yann Salaün, Pierre Lahaye et Maud Coudrin :
durée de la vidéo: 01 min 30
Le recyclage des coquilles d'huîtres en Charente-Maritime