Dentistes en colère en Charente-Maritime

© Pierre Lahaye, francetv
© Pierre Lahaye, francetv

Une cinquantaine de dentistes de Charente-Maritime ont manifesté aujourd'hui à La Rochelle. A l'origine de leur colère : un texte de loi qui limitera les tarifs des prothèses dentaires. Ce texte doit être appliqué en janvier 2018.

Par Valérie Prétot

Les chirurgiens-dentistes de Charente-Maritime grincent des dents après la publication d'un texte de loi signé par l'ancienne ministre de la santé, Marisol Touraine.

Ce texte, applicable au 1er janvier 2018, prévoit la limitation des tarifs des prothèses dentaires.

Ce matin à La Rochelle, une coordination indépendante des syndicats s'est d'abord rassemblée place de Verdun avant de manifester dans l'après-midi devant les locaux de la Caisse Primaire d'Assurance Maladie.

Les dentistes en colère redoutent que ce texte favorise l'éclosion de centres de soins "low cost" avec à la clé une dérive de la qualité des soins. Marianne Franchi, chirugien-dentiste à Puilboreau qui manifestait aujourd'hui lance un avertissement.

Les centres low-cost ont un tel besoin d'argent, ils vont forcer leurs dentistes à mutiler les bouches et à extraire des dents pour réaliser des implants là où il n'y en a pas besoin" 


Ils étaient une cinquantaine sur les 400 dentistes de Charente-Maritime.


Un rassemblement s'est également tenu devant la CPAM de Bessines dans les Deux-Sèvres. 
La cellule de coordination des dentistes lébéraux des Deux-Sèvres est alarmiste :

Nous ne pourrons plus soigner nos patients selon les données acquises et serons dans l'obligation de ne plus respecter notre code de déontologie.C'est une catastrophe sanitaire dénoncée par nos représentants."


Les professionnels dans la rue aujourd'hui demandent au nouveau gouvernement le retrait de ces dispositions.

Le reportage d'Eric Valet, Pierre Lahaye et Xavier Demester.

Les dentistes dans la rue à La Rochelle














Sur le même sujet

Panazol : le seuil Parry, mini-barrage, n’est plus

Les + Lus