Drame de Nantes : la soeur de Sébastien Sarron évoque "un pétage de plomb"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Bernard Dussol
© Banc-titre article du Parisien

Nos confrères du Parisien ont retrouvé la soeur de Sébastien Sarron, l'homme de 37 ans qui a foncé dans la foule sur le marché de Noël de Nantes. "Mon frère" n'est pas un monstre" explique-t-elle en ajoutant qu'elle aurait dû le faire interner avant ce drame.

Laetitia a appris le terrible fait divers qui impliquait son frère par les médias. "Rien n'excusera jamais ce qu'il a fait", dit-elle, "Son acte est monstrueux mais mon frère n'est pas un monstre." La soeur de Sébastien Sarron revient sur les le parcours de son frère "qui s'est isolé au fil des années." Elle évoque sa profession de pépiniériste en expliquant qu'il était passionné par les plantes et les animaux. Mais elle ne peut expliquer les raisons qui pourraient expliquer la violence de son geste. 

Selon elle, la rupture sociale de Sébastien a commencé lorsqu'il avait 30 ans. Elle a tenté, en vain, de lui faire cesser sa consommation de cannabis qu'elle jugeait néfaste pour son équilibre. Malgré les demandes répétées de sa famille pour se faire soigner, le jeune homme a toujours refusé d'entreprendre un protocole de soins, s'isolant chaque jour davantage. Le frère et la soeur ne s'étaient pas revus depuis 6 ans.

Au plan de l'enquête, les autorités judiciaires ont expliqué que le geste du Charentais n'était pas motivé par des convictions religieuses. La police judiciaire n'a toujours pas entendu Sébastien Sarron qui est maintenu dans un coma artificiel après s'être porté plusieurs coups de couteau au thorax à la suite de son geste. Il est soigné dans une chambre d'hôpital alors que la procureure de Nantes a confirmé hier après-midi qu'un jeune homme de 27 ans était décédé des suites d'un traumatisme crânien. 8 autres victimes sont toujours hospitalisées.

Les enquêteurs épluchent le carnet de notes retrouvé à bord de la fourgonnette dans lequel Sébastien Sarron avait écrit des phrases confuses, évoquant "sa haine de la société", sa peur d'être tué par les services secrets et présentant par avance ses excuses aux victimes de son geste. Une enquête a été ouverte pour "assassinat".




En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.