195 personnes prises de maux de tête et de vomissements : que s'est-il passé au collège Missy de La Rochelle ?

Publié le

Près de 200 personnes ont souffert de maux de tête et de vomissements la semaine dernière au collège Missy de La Rochelle. Une semaine après la découverte de ces symptômes, l'ARS écarte l'hypothèse d'une intoxication alimentaire. À ce jour, la cause n'a toujours pas été identifiée.

Que s'est-il passé au collège Missy de La Rochelle où 195 élèves et employés ont été pris de maux de tête et de vomissements la semaine dernière ? Après deux jours de fermeture, hier et avant-hier, à la suite d'une suspicion d'intoxication alimentaire, l'établissement a rouvert ses portes ce mercredi matin mais les causes de ce mal mystérieux n'ont pas pu être déterminées. 

Selon l'Agence Régionale de Santé, certaines analyses sont toujours en cours mais "l'hypothèse de la non-conformité de la qualité de l'eau a été écartée par les premiers résultats." En ce qui concerne les "plats témoins servis à la cantine, les premières analyses ne révèlent pas non plus de problèmes", détaille le service communication de l'ARS.

L'hypothèse gastro-entérite virale

Alors que la cantine devrait rouvrir dès ce jeudi, de source parentale, certains parents d'élèves semblent réticents à laisser leurs enfants déjeuner pour l'instant dans l'établissement.

Les locaux ont pourtant été intégralement désinfectés, ce mercredi. La FCPE a informé les parents d'élèves que l'hypothèse d'une gastro-entérite virale serait désormais retenue par les autorités sanitaires, sans que cette hypothèse soit pour l'instant confirmée. 

"Des coprocultures et analyses épidémiologiques sont en cours (plus de 450 enquêtes individuelles sont exploitées et croisées avec les données biologiques)", nous a précisé l'Agence Régionale de Santé.