Un bac à chaînes pour traverser la rivière

Un bac à chaînes, le "Jean Guilloux", permet de relier Vix, en Vendée, et Saint-Jean-de-Liversay, en Charente-Maritime, par la Sèvre niortaise

© Laurence Couvrand - Francetv
Ce type de bateau constituait jadis un moyen de franchissement des canaux et des rigoles couramment employé dans le Marais poitevin.

Depuis le 30 juin dernier, les communes de Vix et de Saint Jean de Liversay sont reliées par un tout nouveau bac à chaines baptisé « Jean Guilloux », personnage emblématique de la commune de La Ronde et grand amoureux du Marais poitevin.
Reliée aux deux rives par une chaîne, l’embarcation est en libre service permettant aux piétons et aux cyclistes de traverser la Sèvre niortaise.

Ce projet va accentuer l' attractivité de la Sèvre Niortaise, pour les randonneurs, les marcheurs. Il permet de créer une nouvelle boucle de randonnées pour les touristes, cyclistes ou cyclotouristes.


Financé pour partie par l'Europe, le projet n'aura coûté que 7000 euros à chacune des deux communautés de communes voisines. Une première collaboration qui pourraient en amener d'autres. Le bac restera en journée jusqu'au mois d'octobre.
 
Un bac à chaînes sur la Sèvre Niortaise
 
 
Règles d’utilisation du bac à chaînes
  • Ouvert d’avril à octobre, de 9h à 21h.
  • Accessible gratuitement à toute personne.
  • Se manipule manuellement et en autonomie par les usagers.
  • Capacité de 6 personnes maximum.
  • Les vélos des cyclotouristes peuvent être embarqués sur le bac.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie