• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Harcèlement scolaire : une victime témoigne à La Rochelle

Noémya parcourt les établissements scolaires pour évoquer le harcèlement. / © France 3 Poitou-Charentes
Noémya parcourt les établissements scolaires pour évoquer le harcèlement. / © France 3 Poitou-Charentes

De l'école primaire au lycée, selon une étude de l'UNICEF, un élève sur dix en France est susceptible d'être victime de harcèlement scolaire. À La Rochelle, Noémya Grohan est venue témoigner de son propre calvaire dans un établissement scolaire.

Par Mary Sohier

Noémya n'aurait jamais pensé revenir dans un collège. Pourtant, ce jeudi 18 octobre, elle était au lycée Fénelon de La Rochelle pour témoigner, pour parler du harcèlement scolaire. C'est à sa rentrée en sixième que le cauchemar commence. "Très vite, je me suis retrouvée seule face à toute une classe qui s'acharnait sur moi. Les meneuses étaient valorisées par les témoins qui assistaient à ces situations de violence", raconte-t-elle.

Deux filles donc qui se transforment en tortionnaires et le reste de la classe qui, au mieux, ne réagit pas, pas plus que le corps enseignants ou la famille à qui Noémya, honteuse, ne révèle rien :

À force de subir ces violences, j'ai fini par penser que j'avais une part de responsabilité. Alors qu'en réalité j'étais une victime.

Quatre ans de harcèlement et dix ans de galère pour s'en remettre. Tous les ans, Noémya témoigne devant 10 à 15 000 élèves avec un objectif bien précis : "Ces actions permettent de libérer la parole. Je cible aussi beaucoup les témoins. C'est eux qui peuvent jouer le plus grand rôle. S'ils alertent l'adulte, ça peut permettre de stopper ces situations de harcèlement."
 
Harcèlement scolaire : une victime témoigne à La Rochelle
De l'école primaire au lycée, selon une étude de l'UNICEF, un élève sur dix en France est susceptible d'être victime de harcèlement scolaire. À La Rochelle, le lycée Fénelon a entrepris un véritable travail pédagogique sur la question et, cette semaine, c'est Noémya Grohan qui est venue témoigner de son propre calvaire. Intervenante : Noémya Grohan, membre de l'association "Génération Solidaire". - Yann Salaün, Joël Bouchon et Mailys Gimenez.

Quelques chiffres

  • Un élève sur dix en France est susceptible d'être victime de harcèlement scolaire, selon une étude de l'UNICEF.
  • Au total, 700 000 élèves sont victimes de harcèlement scolaire, dont la moitié de manière sévère, soit 5 à 6 % des élèves.
  • 55 % des élèves en situation de harcèlement sont touchés par la cyberviolence.
  • Les filles sont davantage exposées à des formes spécifiques de cyberviolence, à caractère sexiste et sexuel. Elles sont notamment trois fois plus touchées par des actes de sexting que les garçons.

Sur le même sujet

Remise de drones

Les + Lus