La Rochelle : Jeune coiffeur de 18 ans, Benjamin Lhomme propose des coupes gratuites aux personnes sans-abri pour les fêtes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Carla Loridan

Apprenti en première année de CAP coiffure, Benjamin Lhomme a décidé, à l'occasion des fêtes, d'offrir gratuitement son savoir-faire aux personnes sans-abri de la Rochelle.

Sur un banc, assis sur une marche ou installé sur une barrière, rien n’arrête le coup de tondeuse de Benjamin Lhomme. À l’occasion des fêtes, ce jeune homme de 18 ans en première année de CAP coiffure a imaginé une initiative solidaire qui lui tenait à cœur : couper gratuitement les cheveux des personnes sans-abri dans les rues de la Rochelle.  

"J'ai toujours voulu faire un projet comme ça"

C'est dans la journée du 25 décembre 2021 que le projet de Benjamin a vu le jour. Une date particulière pour le coiffeur rochelais, en apprentissage dans un salon de Lagord. "J'ai des soucis familiaux qui font que je ne fête plus Noël avec mes proches depuis longtemps. Alors, plutôt qu'être seul, je me suis dit pourquoi pas profiter de ce temps pour aider ceux qui n'ont rien", confie Benjamin Lhomme.

Ce jour-là, le jeune homme, accompagné par deux amis, décide donc d'aller sillonner les rues de la Rochelle pour proposer son savoir-faire. "Je ne suis pas quelqu'un de timide, je vais naturellement vers les gens. J'ai simplement souhaité un joyeux Noël aux personnes que j'ai croisées et je leur ai expliqué que j'offrais des coupes de cheveux gratuites en guise de cadeau", précise Benjamin Lhomme.

Coiffures gratuites le 31 décembre

Filmée par ses amis puis posté sur Instagram, l'initiative de Benjamin Lhomme a rapidement pris de l'ampleur sur les réseaux-sociaux. Face à cet engouement, le jeune homme a donc décidé de réitérer son projet solidaire à l'occasion du Nouvel An, le 31 décembre.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par @benn.barber

Une nouvelle expérience non sans quelques contraintes : "J'ai eu pas mal de soucis de hauteur, car coiffer sur un banc ou assis sur un poteau, c'est totalement différent d'un salon. Il faut plier le dos, les genoux... ", explique Benjamin Lhomme. 

L'apprenti coiffeur a également dû faire preuve d'adaptation face aux comportements de certains de ses clients : "J'ai coiffé quelques personnes sans-abri alcoolisées. Le plus dur, c'est qu'ils bougeaient beaucoup, mais globalement tout s'est très bien passé", se réjouit-il.

Une expérience humaine au-delà de la coiffure

Si coiffer dans la rue constitue un apprentissage supplémentaire dans la carrière de Benjamin Lhomme, le jeune homme y voit plutôt un moyen d'échanger avec de nouvelles personnes et de leur venir en aide. "La coiffure, c'est avant tout de la communication avec le client. On n'est pas là pour coiffer des têtes malléables", plaisante-t-il.

Parmi les nombreuses rencontres réalisées depuis le lancement de son initiative, Benjamin Lhomme se remémore l'une d'entre elles en particulier : "C'est la dernière personne que j'ai coiffée le soir de Noël. Lors de la coiffure, il m'a raconté son histoire et j'ai été beaucoup touché par son parcours de vie, alors après sa coupe, je lui ai offert à manger", détaille-t-il.

Entre ses cours de coiffure et son apprentissage à Lagord, Benjamin Lhomme n'a pas encore eu l'occasion de retourner dans les rues de la Rochelle pour le moment. Pourtant, le jeune homme imagine déjà une suite à son aventure : "J'aimerais retenter l'expérience, mais cette fois-ci pas uniquement auprès des sans-abri, assure-t-il. J'ai d'autres projets en tête notamment dans les foyers, les EHPAD..."