Le stade Rochelais gagne sa place en finale de la coupe d'Europe de rugby

Publié le Mis à jour le

Comme prévu le combat a été âpre sur le terrain du Stade Bollert de Lens entre le Stade Rochelais et le Racing 92. Les Maritimes en sortent vainqueur 13-20 et affronteront les irlandais du Leinster le 28 mai prochain en finale de la coupe d'Europe de rugby.

Joie sur le terrain, joie dans les tribunes pour le millier de supporters qui ont réussi à faire le déplacement à Lens, et joie sur le vieux port pour tous les autres, qui ont assisté au match dans les bars de La Rochelle.

Les joueurs de Ronan O Gara ont chèrement gagné leur place pour une deuxième finale consécutive en Coupe d'Europe en battant le Racing 92 13-20.

On est très heureux. On savait que ça serait dur

Greg Alldritt, capitaine du Stade Rochelais

12 500 spectateurs  étaient rassemblés dans les tribunes clairsemées du stade Bollaert de Lens. 3500 supporters du Racing 92 et à peine un millier de supporters rochelais, pas simple de se rendre à Lens ...

Résumé du match

Dès la troisième minute Nolan Le Harrec ouvre le score avec une pénalité pour le Racing 92.

Combat au sol féroce, gros défi physique comme prévu entre deux équipes très performantes dans les rucks.

Les Maritimes dominent, défendent bien, maîtrisent le jeu mais ne marquent pas de point. Pénalité manquée à la douzième minute, essai refusé à la vingtième. Le Racing mène toujours au score 3-0.

Pragmatiques et efficaces, les joueurs du Racing déroulent leur jeu et Vvakatawa marque le premier essai du match à la 28ème minute. Essai transformé par Le Garrec. 10-0 pour le Racing. Dur pour les Rochelais.

A la 32ème minute le buteur rochelais Ihaia West débloque le compteur des Maritimes sur une pénalité.

Juste avant la mi-temps le capitaine rochelais Greg Alldritt applatit le ballon derrière la ligne du Racing. Un essai bienvenu qui récompense la persévérance des jaune et noir. Transformation manquée. 10-8 à la mi-temps.

On a eu beaucoup de déchet. Le fait de concrétiser c'est de bonne augure pour la suite

Thomas Lavault avant de rentrer aux vestiaires

En seconde période, le buteur rochelais, pas en réussite ce dimanche, manque une nouvelle pénalité.

Le Garrec lui n'en manque pas une et creuse l'écart au score à la 50ème minute sur une pénalité : 13-8 pour le Racing.

Suite à un ballon porté applatit derrière la ligne, un ssai de pénalité est accordé aux Rochelais, qui pour la première fois depuis l'entame du match prennent le score et mènent 13-15.

Sanctionné par deux cartons jaunes, le Racing entame une séquence en sous-effectif.

A son tour Nolann Le Garrec manque deux panalités coup sur coup.

Le racing résiste bien à sa situation d'infériorité numérique et le stade rochelais ne parvient pas à profiter de son avantage pour accentuer l'écart.

Dernier quart d'heure crucial, les joueurs des deux camps souffrent de la chaleur et sont pris de crampes.

A la 68ème Wenseslas Lauret manque à son tour une pénalité pour les Maritimes.

La fatigue se fait sentir des deux côtés, le jeu est confus, les fautes se multiplient.

Essai à la dernière seconde de Ihaia West qui confirme la victoire de La Rochelle.

En finale !

Voilà le Stade Rochelais qualifié pour la finale qui se déroulera à Marseille le 28 mai face aux irlandais du Leinster qui ont battu Toulouse ce samedi 14 mai dans la première demi-finale (40-17). Des irlandais qui ont donné une véritable leçon de rugby aux toulousains.

Ca va être un match de très haut niveau

Greg Alldritt, capitaine du Stade Rochelais

Pour espérer remporter la coupe, les joueurs de Ronan O Gara vont devoir hausser leur niveau de jeu.