Micheline Foucry, 87 ans, médecin de campagne

Micheline Foucry, 87 ans, médecin à Muron en Charente-Maritime / © Xavier Leoty/AFP
Micheline Foucry, 87 ans, médecin à Muron en Charente-Maritime / © Xavier Leoty/AFP

A Muron, en Charente-Maritime, le docteur Micheline Foucry soigne les habitants depuis 1959.
Et elle n'a pas l'intention d'arrêter.

Par Pascal Coussy avec AFP

A Muron, entre Rochefort et Surgères, tout le monde sait qu'il peut compter sur le médecin du village.
 
"J'ai des patientes que j'ai mises au monde, mariées, accouchées, et maintenant je soigne leurs petits-enfants" explique Micheline Foucry.

A 87 ans, elle se définit comme "médecin de campagne" et admet que sa pratique de la médecine ne correspond plus tout à fait aux usages d'aujourd'hui.
Elle ne prend pas la carte Vitale, rédige toujours les feuilles de soin à la main et travaille sans ordinateur.

"Mais si vous vous coupez un samedi, je vous recouds" souligne-t-elle. "Cela soulage les urgences de l'hôpital de Rochefort. D'ailleurs, ils m'ont appelé il n'y a pas longtempspour me remercier".

Car sa conception de la médecine, c'est d'être disponible et d'aller chez les gens.

"Il y a une trentaine d'années, j'ai appris un matin qu'une de mes patientes n'avait pas trait ses vaches. Je mes suis dit que c'était grave. Elle s'était perforée la rate ..."


"Je connais bien mes patients. Je sais ceux qui ont toujours mal partout et ceux pour qui il ne faut pas attendre. C'est ça un médecin de famille".


Micheline Foucry ne cache pas qu'elle se sent parfois en décalage avec ses jeunes confrères et consoeurs. "Les médecins sont en nombre là où on peut faire du bateau, mais on manque de médecins de campagne. Trop de jeunes médecins rechignent à effectuer des gardes."

Quant à prendre sa retraite , elle n'arrive pas à s'y résoudre. "Je continuerai tant que les gens auront besoin de moi. Je ne peux pas les laisser tomber!".




Sur le même sujet

Foie gras : pas de hausse des importations en 2017

Près de chez vous

Les + Lus