• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Muscles rompus mais troupe soudée : des nouvelles de l’Hermione, à l’abri sous Ceuta

L'arrivee de l'Hermione à St Malo, vendredi 1er juillet 2016 / © MaxPPP / Christelle Dameron
L'arrivee de l'Hermione à St Malo, vendredi 1er juillet 2016 / © MaxPPP / Christelle Dameron

Une houle puissante et des vents très forts : depuis son départ de La Rochelle, l’équipage de l’Hermione a connu son baptême du feu. La frégate s’abrite actuellement au Maroc.

Par Richard Duclos

L’Hermione a quitté le port de La Rochelle le 21 février. Depuis, la réplique de la frégate de La Fayette et son équipage ont connu leurs premières émotions.



Les conditions météo ont d’abord été favorables, et ont permis au bateau de sortir rapidement du Golfe de Gascogne, redouté en hiver, grâce à des vents d’Est générés par le fameux "Moscou-Paris" qui a glacé l’ensemble de l’Europe.

Le Cap Finisterre franchi, la frégate et son équipage de 78 marins s’apprêtait à naviguer et parfaire leur formation à la mer durant de longs bords en Atlantique avant leur première escale à Tanger. Celle-ci est prévue pour le 9 mars.

Tous sur le pont


Mais les dépressions atlantiques, bloquées par ledit "Moscou-Paris", ont glissé jusqu’à l’entonnoir de Gibraltar au lieu d’atterrir sur les côtes ouest et celles de la Manche. Résultat : elles ont échoué là où se trouvait l’Hermione.

L’équipage a préparé la frégate en conséquence, raconte l’organisation internationale de la Francophonie, partenaire du voyage, dans un communiqué. "Les vergues les plus hautes ont été descendues sur le pont afin de diminuer le fardage et donc le roulis de la frégate. L’arrimage des canons a été doublé, des lignes de vie ont été installées sur le pont."

A plusieurs reprises, l’ensemble des 78 membres de l’équipage a dû être mobilisé sur le pont pour manœuvrer le gréement et les voiles en toute sécurité. "Aucun dégât n’est à déplorer à bord et l’équipage s’est très bien comporté, malgré la fatigue" a déclaré Yann Cariou, commandant de l’Hermione.

La situation météorologique sur zone ne devant pas s’améliorer dans l’immédiat, l’Hermione est allée s’abriter en baie Fnidek, sous Ceuta, une enclave espagnole sur la côte marocaine. Le navire a jeté l’ancre dans la nuit du 2 au 3 mars. L’équipage, fatigué par "de très nombreuses manœuvres, enchaînées de jour comme de nuit", va maintenant pouvoir se reposer un peu, avant de reprendre la route dès que la météo le permettra.


"Troupe de zombies"


Un repos bienvenu pour les gabiers et gabières, comme l’écrit Sandrine sur le blog de l’équipage :


Dormir plus de quatre ou cinq heures d'affilée sans avoir à se caler des genoux et des épaules pour ne pas être bouté(e) hors de sa bannette. Dormir enfin ! Sans être réveillés à tout instant en sursaut par les hurlements du vent, les craquement de la coque ou les torrents d'eau. S'habiller sans risquer de se rompre le cou au moment où on lève le pied pour enfiler la jambe du pantalon ou du ciré dans un coup de gite à 35°. Oui, simplement se servir à manger et marcher sur un plancher plat, avec des murs et un plafond stables..


La gabière décrit une  "troupe de zombies aux traits tirés, bouilles hâlées et muscles rompus", mais "une troupe soudée, dévouée, aiguisée, solidaire et vigilante. Bref, un équipage."

Le commandant a décidé de se mettre à l'abri dans une baie au nord du Maroc en attendant une amélioration des conditions. L'Hermione doit accoster à Tanger vendredi prochain. 

Regardez ces images du bord avec le récit d'Olivier Riou et Maud Coudrin.
L'Hermione se met à l'abri






Comment suivre la frégate l'Hermione pendant son périple méditerranéen ?

Blog, carte interactive ou encore réseaux sociaux. Pour suivre la frégate pendant son périple, plusieurs solutions. On vous en parle ici : Comment suivre la frégate l'Hermione pendant son périple méditerranéen ?

A lire aussi

Sur le même sujet

des rivières à sec dans la Vienne

Les + Lus