• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Nouveau tremblement de terre en Charente-Maritime

Sur cette carte, la zone où le séisme d'une force de 3.9 a été ressenti / © Google Map
Sur cette carte, la zone où le séisme d'une force de 3.9 a été ressenti / © Google Map

Il était 6h50 ce mardi matin quand la terre a tremblé une nouvelle fois en Charente-Maritime. Un séisme évalué à 3.7 sur l'échelle de Richter et dont l'épicentre était situé à proximité de la ville de Saintes. La secousse a été ressentie jusqu'en Charente et dans une partie des Deux-Sèvres.

Par Bernard Dussol

Les témoignages sont nombreux (128 au total) et ne laissent aucun doute quant à la réalité du tremblement de terre qui a affecté une nouvelle fois la Charente-Maritime ce matin. Il a d'ailleurs été validé par le Renass (Réseau National de Surveillance Sismique) qui l'évalue à 3.7 sur l'échelle de Richter. 

L'épicentre du séisme a été situé au niveau de la commune de Fenioux (17).
L'église de Fenioux, le village de Charente-Maritime qui est l'épicentre du séisme enregistré ce matin. / © Laurence Couvrand (FTV)
L'église de Fenioux, le village de Charente-Maritime qui est l'épicentre du séisme enregistré ce matin. / © Laurence Couvrand (FTV)
Même constat auprès des enregistreurs du Bureau Central Sismologique Français qui produit la carte suivante en situant l'épicentre du séisme au niveau de la commune de Fenioux.
L'épicentre du séisme se trouve exactement à la verticale de Saint-Savinien (17) / © Franceseisme.fr
L'épicentre du séisme se trouve exactement à la verticale de Saint-Savinien (17) / © Franceseisme.fr
Jusque-là aucun dégât n'a été constaté et ce nouveau tremblement de terre qui n'est pas une réplique du séisme du 28 avril, lorsqu'une secousse de magnitude 4,9 avait déjà frappé la Charente-Maritime. L'épicentre était alors situé quelque part entre La Rochelle et Rochefort. Il s'agirait cette fois "d'un nouveau séisme et non d'une réplique", explique Eric Chaumillon, qui est spécialiste de géologie marine à l'Université de La Rochelle.

Les chercheurs ont d'ailleurs déployé un système de sismographes pendant trois mois au niveau de la faille d'Oléron avec l'aide des universités de Brest et de Nantes. Ce système leur permet de mieux apprécier les mouvements du sous-sol à cet endroit exposé. Les capteurs ont été installés à Rochefort, sur l'Île d'Aix, sur l'Île-de-Ré et sur l'Île d'Oléron pour mieux connaître ce réseau de failles qui court dans le sud de la Charente-Maritime et qui est qualifié de zone de sismicité modérée.

Les informations relevées par ce système de sismographes permettent d'étudier ce qui s'est passé après coup mais de non prévenir de nouveaux tremblements de terre.

Les internautes ont très largement réagi depuis ce matin, souvent pour s'amuser de ce nouvel événement qui n'a créé aucun dégât.
 
Philippe Tanger, Laurence Couvrand et Philippe Ritaine sont allés recueillir les réactions des habitants à Fenioux :
Séisme à Fenioux : réaction des habitants
Philippe Tanger, Laurence Couvrand et Philippe Ritaine

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview du Pr Henri Joyeux

Les + Lus