La Rochelle : Ronan O'Gara prévient contre une attitude trop dilettante face à Glasgow ce week-end

Le coach rochelais, Ronan O'Gara, prévient : interdiction de se la jouer "cool" ce week-end, en match retour, face à Glasgow. / © Pierre Lahaye / France Télévisions
Le coach rochelais, Ronan O'Gara, prévient : interdiction de se la jouer "cool" ce week-end, en match retour, face à Glasgow. / © Pierre Lahaye / France Télévisions

Aprés trois défaites en Coupe d'Europe, les rugbymen du Stade rochelais sont déjà éliminés dans la course pour les quarts de finale de Champions Cup. Le match contre les Warriors ce samedi à Glasgow ne revêt que peu d'enjeux. En apparence seulement.

Par Clément Massé et Pierre Lahaye

Après la défaite le week-end dernier face à Glasgow, le coach maritime, Ronan O'Gara, prévient : "Il y a une responsabilité ce week-end à être performant. Si tu prends le match de ce week-end cool, je te promets que tu ne joues pas le week-end après."

Par ces mots lâchés en conférence de presse, l'entraîneur du Stade rochelais prévient ses joueurs. Interdiction, donc, de se la jouer "cool".

Le bilan qu'il dresse du parcours des Maritimes se veut clairvoyant.

"Je pense que si on veut faire une analyse honnête et précise, on peut dire qu'on a été compétitif dans les trois matchs, bien sûr on est loin de la victoire, mais les deux autres oui."

Le match retour face au Warriors, à Glasgow cette fois, ce samedi à 18h15, sera donc observé à la loupe. Avec, sur le terrain, quelques jeunes joueurs, le Deuxième ligne Thomas Lavault et le Troisième ligne Paul Boudehent, et une équipe revancharde et compétitive, pour essayer de retrouver un peu de confiance et la victoire en coupe d'Europe.
Bref, le mot d'ordre pour samedi reste "la victoire" et surtout "la préparation de la suite de la saison en Top 14".

Le week end dernier contre les Glasgow Warriors, le Stade Rochelais a en effet vu s'envoler ses derniers espoirs de jouer les quarts de finales de la Champions Cup.
La défaite, à domicile, s'avère difficile à accepter, d'autant que les Rochelais ont d'abord su mener 18 à 6. D'une équipe dans un premier temps domininatrice, elles s'est laissée rattraper par ses démons et son manque de confiance actuel et s'est inclinée 24 à 27.

Récit d'avant-match avec Pierre Lahaye (et en interview : le centre Pierre Aguillon et la coach Ronan O'Gara):

Sur le même sujet

Les + Lus