La Rochelle : le voilier scientifique Tara en mission pour étudier les microplastiques charriés par les fleuves

Le voilier scientifique Tara fait escale à La Rochelle après une campagne sur tous les grands fleuves d'Europe. / © f.latreille/fonds Tara/ MaxPPP
Le voilier scientifique Tara fait escale à La Rochelle après une campagne sur tous les grands fleuves d'Europe. / © f.latreille/fonds Tara/ MaxPPP

Le voilier Tara, spécialisé dans les expéditions scientifiques, est actuellement en escale à La Rochelle après avoir avoir effectué une campagne sur les grands fleuves d'Europe dans le cadre de la mission Microplastiques 2019.

Par Christine Hinckel

En 2014, Tara avait déjà effectué une campagne dédiée à l'étude des plastiques en sillonnant la Méditerranée. Cette mission avait confirmé l'importance de la pollution du milieu marin par les microplastiques.

Les résultats ont montré qu'il y a autant de microplastique que de plancton en Méditerranée. C'est un constat effarant, il y a autant de plastique que dans le 7ème continent.
Valérie Barbe, scientifique du voilier Tara


Des recherches dans les grands fleuves d'Europe

Cette année, les recherches des scientifiques embarqués sur le voilier Tara se concentrent sur la pollution venant des fleuves. Il s'agit d'étudier ce qui est charrié jusqu'à la mer par les fleuves et de déterminer quels sont les types de plastique concernés. Les chercheurs veulent savoir si ces plastiques proviennent principalement d'emballages ou s'ils sont liés à l'industrie car 80% des déchets trouvés en mer arrivent de la terre.
Une étude sur dix fleuves d'Europe a été menée, notamment en amont des grandes villes. L'équipage de Tara était, par exemple, il y a quelques jours à Bordeaux pour sonder les estuaires de la Garonne et de la Gironde en récoltant les déchets plastiques à l'aide de filets. 


Remonter l'histoire des morceaux de plastique

Les scientifiques de Tara s'intéressent aux plastiques eux-mêmes mais aussi à l'ensemble des polluants et des micro-organismes qui se fixent sur eux. Ils étudient de minuscules fragments de 1 à 5 millimètres qui se sont fragmentés dans l'eau, celle des fleuves avant d'arriver en mer.

Ces microdéchets de plastique qu'on retrouve maintenant peuvent être des macrodéchets jetés il y a des dizaines d'années. C'est allant regarder ces différents types de plastique que l'on peut savoir d'où ils proviennent et quand ils ont été fabriqués. car il y a une évolution dans la synthèse des polymers donc ça va nous permettre de remonter l'histoire du morceau de plastique.
Valérie Barbe, scientifique du voilier Tara

Sur l'eau, les scientifiques de Tara mènent leurs recherches, à terre, pendant les escales, ils expliquent leurs missions et pourquoi il est nécessaire de changer nos habitudes vis à vis du plastique. Une prise de conscience qui commence à être de plus en plus partagée dans la population alors que huit millions de tonnes de plastiques sont déversées tous les ans dans les océans.
 
La Rochelle : le voilier scientifique Tara en escale à La Rochelle
Le voilier de recherche océanographique Tara est en escale à La Rochelle après une campagne de plusieurs mois sur 10 des plus grands fleuves d'Europe pour aller à la source de la plus grande pollution marine mondiale liée au plastique. Reportage Yann Salaun, Marc Millet et Maud Coudrin


 

Sur le même sujet

Les + Lus