Les plateformes de séjours, qui ont rapporté plus de 800 000 euros à La Rochelle en 2019, ne font pas l'unanimité

© Frédéric Duchesnay, MaxPPP
© Frédéric Duchesnay, MaxPPP

Airbnb a reversé 500.000 euros au titre de la taxe de séjour d'Airbnb en 2019 à La Rochelle qui se situe dans le top 10 des villes qui bénéficient des plus gros versements des plateformes de location touristique. Ces locations créent la polémique. 

Par Valérie Prétot

Le leader des plateformes de locations touristiques Airbnb a annoncé le 10 janvier avoir reversé 58 millions d'euros de taxe de séjour aux collectivités locales.
La Rochelle arrive dans le top 10 des villes qui ont encaissé le plus gros montant de taxe de séjour, la plateforme de location a reversé 500.000 euros en 2019 à la ville de La Rochelle, selon La Gazette des communes qui publie les chiffres communiqués par Airbnb.
Au total, la communauté d'agglomération a perçu 870 000 euros, toutes plateformes confondues.
Le montant collecté a donc fortement progressé puisque la cité huguenote avait perçu 300.000 euros en 2018.

Des immeubles achetés par des investisseurs 

Mais ces plateformes de locations provoque toujours la colère des professionnels de l'hôtellerie. Depuis 5 ans, l'UMIH, le syndicat des professionnels est en guerre contre l'ubérisation de  ces locations. Ils dénoncent une concurrence déloyale car non soumise aux mêmes normes réglementaires et qui ne concerne plus vraiment uniquement les propriétaires qui louent leur résidence principale.

C'est devenu un métier, vous avez des immeubles qui sont achetés par des investisseurs qui transforment les appartements en résidences de tourisme déguisées et puis on met un système de conciergerie qui est sous-traité et on vend aux touristes et ça tourne et ça tourne,
-Pierre Lardy, Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie

La Rochelle dans le top 10 des villes les plus chères 

Ces locations ont des conséquences sur le marché immobilier de La Rochelle, elles entraînent une raréfaction de l'offre locative d'où une hausse générale des prix. 
Selon le baromètre publié le 13 janvier 2020 par le site se loger.com, La Rochelle fait son entrée dans le classement des 10 villes de province où devenir propriétaire coûte le plus cher avec un prix au m2 qui s'élève désormais à 3664 euros.
Interrogé par France 3 Poitou-Charentes, le maire de La Rochelle déplore la situation. 

Je pense qu'il faudra des dispositifs législatifs renforcés parcequ'on ne veut pas d'une ville qui n'ait plus d'habitants à l'année, on veut une ville avec des gens qui habitent, qui résident, on veut que le locatif soit du locatif longue durée. Il faut des appartements pour y vivre pour que nios enfants aillent à l'école,
-Jean-François Fountaine, maire de La Rochelle.

Un butin destiné à promouvoir l'agglomération de La Rochelle

La Communauté d'agglomération de La Rochelle étaient dans les premières collectivités à s'être portées candidates pour que la taxe de séjour soit collectée par la plateforme de location.

Dés 2016 cette taxe avait rapporté 45.000 euros à la ville de La Rochelle.
A partir de  2017, c'est la communauté d'agglomération de la Rochelle qui perçoit cette taxe de séjour qui est affectée aux dépenses destinées à promouvoir le territoire et à favoriser la fréquentation touristique de l'agglomération de La Rochelle.
 

Le reportage de Yann Salaün et Marc Millet.

Les plateformes de séjours ont qui rapporté plus de 800 000 euros à La Rochelle en 2019 ne font pas l'unanimité

 

Sur le même sujet

Les + Lus