Une marche blanche à La Rochelle en mémoire du sans domicile fixe tué au Gabut

Saïd, sans domicile fixe depuis 13 ans à La Rochelle a été tué de 10 coups de couteau dans la nuit du 5 au 6 août. Très apprécié par ses compagnons de rue, Saïd aura droit à un dernier hommage à 20 h le 13 août à La Rochelle au cours d'une marche blanche. En attendant, l'enquête se poursuit.

C’était le 6 août, au petit matin. Le corps de Saïd, 48 ans et sans domicile fixe, était retrouvé sans vie dans la Friche du Gabut, non loin du Vieux-Port à La Rochelle. Tué de 10 coups de couteau, la mort de Saïd a suscité l’émotion dans la ville. Afin de lui rendre hommage, ses compagnons de rue ont organisé une marche blanche ce 13 août 2021 à 20 h à La Rochelle. 

L'enquête se poursuit

Pour le moment, le meurtrier de Saïd n’a pu être identifié. Si une personne a été placée en garde à vue pendant près de 2 jours, elle a été relâchée "faute d’éléments suffisants", selon le procureur de la République de La Rochelle, Laurent Zuchowicz. Le parquet affirme que l’enquête se poursuit quotidiennement avec intensité par les équipes de la police judiciaire de La Rochelle, mais également celles de la sûreté départementale. 

Choquée, la famille de Saïd n’a appris qu’au moment de sa mort que celui-ci vivait dans la rue, depuis 13 ans et son arrivée à La Rochelle. "À aucun moment, on n'a eu le moindre signe que mon frère était sans-abri. Sur les photos qu'il nous envoyait, il est toujours propre, toujours bien habillé. Et puis il touchait une pension pour un handicap, donc je pense que c'était son choix de vivre comme ça", raconte sa sœur Jamila, au micro de France Bleu.

Un homme très apprécié

Au moment de la mort de son frère, Jamila était en vacances au Maroc. Elle est directement rentrée en France pour se rendre à La Rochelle. "J’ai croisé ses amis qui étaient en pleurs, ils l’aimaient beaucoup. Ici, il protégeait tout le monde. Quand quelqu'un avait faim, il lui donnait une baguette. Quelqu'un qui n'a pas de logement, il le logeait dans un squat qu'il gérait près du centre-ville. Cela me donne tellement de fierté", confie-t-elle à France Bleu

À 20 heures, à La Rochelle, l’émotion sera présente. La marche blanche donne l’occasion aux proches de Saïd d’honorer sa mémoire - lui qui était très apprécié dans le milieu rochelais de la rue - avant que son corps ne soit rapatrié pour être enterré dans son Maroc natal.

CARTE. La friche du Gabut, à deux pas du Vieux-Port de La Rochelle.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers sdf société