Les images rares d'une orque qui bouscule un voilier dans le golfe de Gascogne : une première dans les eaux françaises

Le 14 juillet dernier, le voilier d'un équipage rochelais a été chahuté par une orque de plus de 4 mètres au large de Royan. Les interactions de ces mammifères marins avec des bateaux sont de plus en plus fréquentes mais c'est la première fois qu'un équipage français témoigne d'une telle rencontre.
L'orque a été filmée par l'équipage dans le golfe de Gascogne au large de Royan, le 14 juillet 2021.
L'orque a été filmée par l'équipage dans le golfe de Gascogne au large de Royan, le 14 juillet 2021. © Régis Lippinois

Régis Lippinois est encore sous le charme de cette rencontre exceptionnelle. Le 14 juillet alors qu'il fait route entre Giron et La Rochelle à bord de son voilier de dix mètres, il est surpris par une réaction inhabituelle de la barre. Une orque vient de percuter le bateau.

Régis Lippinois a filmé la séquence.

La veille, l'équipage de quatre personnes a fait escale en Espagne où d'autres marins évoquaient ces histoires d'orques qui viennent chahuter les bateaux. Il est 16 heures à 150 kilomètres au large de Royan lorsque la légende de ponton devient réalité. Régis, en pleine discussion, est soudainement plaqué par la barre.

L'orque mesurait aux environs de quatre mètres. On n'a jamais eu le sentiment de se faire attaquer, on était curieux, on nous en avait parlé la veille et on s'est dit que finalement c'était en train de nous arriver. On a préparé un gouvernail de secours car souvent les orques arrachent les gouvernails. Le notre a été tordu mais il a tenu. On était sereins, il y avait du soleil. De nuit, seul avec de mauvaises conditions météo, ça aurait été plus compliqué. Là on était ravis, on est le premier bateau français à avoir observé cette scène. C'est la première fois que ça arrive. 

 Régis Lippinois, skipper

 

Une orque au large de Royan
Une orque au large de Royan © Régis Lippinois


Une première en France 

Et l'interaction du mammifère avec le voilier va durer une quarantaine de minutes.

"Observer une orque à quelques centimètres qui touche la coque, qui vient se frotter, qui vient toucher l'arrière du navire, c'est quand même extraordinaire" s'enthousiasme le skipper. 

C'est un animal sauvage qui est très puissant. Le bateau fait 4,5 tonnes, l'orque arrive à chasser l'arrière du bateau mais je n'ai pas eu le sentiment d'une attaque, c'était plutôt un jeu. Il semblerait que ce soit une sorte de mode chez les orques, ils jouent avec les safrans. On l'a pris comme ça en tous cas.

Régis

La présence d'une orque dans cette zone de l'Atlantique n'est pas exceptionnelle selon Paula Mendez Fernandez. Ce docteur en écologie marine à l'Observatoir Pelagis de l'université de La Rochelle souligne que c'est la première fois qu'il y a une interaction avec un voilier en France. L'équipage a fait part de son témoignage aux chercheurs de Pélagis mais au-delà de l'aspect scientifique, les marins qui passaient 15 jours de vacances en voilier, gardent un souvenir ému de cette rencontre.

Je n'aurais jamais espéré dans ma vie pouvoir observer d'aussi près un animal en situation de jeu comme ça, pendant 40 minutes, le voir se mettre sur le dos, voir l'aileron qui sortait, il y avait quelque chose d'assez féerique dans cette rencontre.

Régis Lippinois, plaisancier

Depuis 2020, les scientifiques étudient les orques qui bousculent les bateaux entre la péninsule ibérique et le golfe de Gascogne. Ces comportements étranges sont de plus en plus fréquents, les chercheurs alertent les plaisanciers sur les risques de rupture du gouvernail.

Régis Lippinois et un de ses équipier de retour au port de La Rochelle.
Régis Lippinois et un de ses équipier de retour au port de La Rochelle. © France Télévisions


Régis Lippinois a réalisé une vidéo de l'interaction de l'orque avec son voilier

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nature environnement