Voile. La Rochelle accueille le départ (et l'arrivée) de The Race Around, une course autour du monde en Class40

Publié le Mis à jour le

La Rochelle sera la ville d’accueil française de The Race Around où 35 équipages prendront le départ, en double ou en solo. Le port rochelais verra donc une flotte de Class40 (40 pieds) prendre le départ le 10 septembre 2023 et revenir au printemps 2024.

Le départ de cette course de 120 jours sera donné la 10 septembre 2023 à La Rochelle. The Race Around empruntera un parcours classique avec le passage de trois grands caps et quatre escales. Proposée à 60 skippers, cette course fera une première escale au Cap en novembre (Afrique du Sud), puis à Auckland (Nouvelle-Zélande), en Amérique du sud en février 2024, pour une grande arrivée prévue en mars 2024.

CARTE du parcours

Deux catégories, deux gagnants

Cette course engagera deux catégories d'embarcations, solo et double.

Parallèlement à la bataille que se livreront les skippers en mer, nous nous donnons la mission de transformer positivement l’industrie maritime et d’influer le changement dans d’autres secteurs d’activités industriels.

Sam Holliday, Directeur Général de The Race Around

Quatre axes d'implication

Dans l'industrie, les organisateurs souhaitent prouver que l’économie circulaire fonctionne en construisant des bateaux de course les plus durables possible. De nouvelles méthodes et de nouveaux matériaux de construction permettront de progresser vers une industrie de la construction navale sans déchets.

La course sera un événement à zéro déchet et une étude de cas sur le pouvoir de la circularité, de la durabilité et de la décarbonisation.

Les organisateurs souhaitent aussi une approche multigénérationnelle de l'éducation. Ils s'associeront au programme d'initiation à l'océan de l'UNESCO afin de développer des programmes pour les écoliers, à des universités mondiales pour faire avancer la recherche de pointe.

Et enfin, côté mixité, il y aura une démarche afin d'engager et favoriser l'implication des groupes sous-représentés de la société et dans l'industrie de la voile au sens large.

Paroles de skippers

Si j’ai la chance de faire cette course, je la ferai plutôt en double car j’aime mieux ça, ce sont des formats intéressants et c’est plus sécuritaire.

Antoine Carpentier

Le parcours est top parce que l’on revient aux premières courses autour du monde en équipage avec escale, c’est un peu un retour aux sources. Puis j’affectionne le double, cela correspond au projet que je mène depuis plusieurs années.

Lalou Roucayrol

VIDEO