Un voyage sur l'île de Pâques sans sortir du muséum de La Rochelle

Les Moaï de l'île de Pâques / © Joe Marino, MaxPPP
Les Moaï de l'île de Pâques / © Joe Marino, MaxPPP

"Île de Pâques, le nombril du monde" c'est une exposition événement qui est présentée au muséum d'histoire naturelle de La Rochelle. Elle permet de découvrir l'univers de cette île, à l'extrême large du Chili, connue pour ses fameux Moaï, des statues gigantesques .

Par Sophie Goux

C'est l'explorateur néerlandais Jakob Roggeveen qui a découvert l'île de Pâques, le 5 avril 1772. C'était le dimanche de Pâques, le nom était tout trouvé pour ce bout de terre perdu dans l'océan Pacifique, à 3700 kilomètres des côtes du Chili (dont elle est une province) et à 4000 kilomètres de la Polynésie française. 

Selon les scientifiques, les premiers peuplements de l'île par des Polynésiens datent de 800, voire 400 de notre ère. Quant aux célèbres Moaï, ces statues monumentales, ils ont été érigés entre le XIIIème et le XVème siècle. Leur taille varie de 1,50 m à 9 m et on en dénombre 887 sur l'île. 

Le muséum d'histoire naturelle de La Rochelle a donc décidé de consacrer une exposition à cette île et à son art traditionnel perpétué par une population qui a pourtant bien failli disparaître.
 Comme l'explique Adeline Aumont, la directrice adjointe du Muséum d'Histoire naturelle de La Rochelle :

En 1877 ils n'étaient plus que 111 Pascuans.  Et puis, petit à petit, les choses se sont améliorées, heureusement pour eux. Aujourd'hui, ils s'investissent à nouveau dans la culture ils veulent se réapproprier leur île. On a des gens qui vivent du tourisme et qui veulent partager leur culture. Il y a aujourd'hui à peu près 6 000 Pascuans.

Reportage de Yann Salaün, Joël Bouchon et Bénédicte Biraud.
Un voyage dans l'Île de Pâques au muséum d'histoires naturelles de La Rochelle
Yann Salaün, Joël Bouchon et Bénédicte Biraud.

Sur le même sujet

Les + Lus