• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Royan : un plan de lutte contre l'invasion du capricorne asiatique

Photo prise le 3 août 2004 à Sainte-Anne-sur-Brivet (Loire-Atlantique) d'un spécimen de capricorne asiatique (à gauche) au côté d'un spécimen de capricorne vivant en France (à droite). / © Franck Perry, AFP
Photo prise le 3 août 2004 à Sainte-Anne-sur-Brivet (Loire-Atlantique) d'un spécimen de capricorne asiatique (à gauche) au côté d'un spécimen de capricorne vivant en France (à droite). / © Franck Perry, AFP

Détecté chez un particulier début juillet, ce coléoptère n'est pas dangereux pour l'homme. Il est en revanche une calamité pour une grande partie des arbres qu'il grignote rapidement. Face à cette menace, les autorités royannaises lancent une contre-offensive éclair. 

Par E.Gérard avec J. Vilain

Les Royannais doivent-ils craindre l'anaplophora  chinensis ? Comprenez le capricorne asiatique. 

La présence de cet insecte ravageur pour les végétaux a été détectée chez un particulier à Pontaillac (Charente-Maritime) le 4 juillet dernier. Les arbres infestés ont aussitôt été abattus et détruits.
 

Alerte générale

Mais depuis, les autorités craignent que cet insecte, classé danger sanitaire de première catégorie par décret ministériel, se propage aux environs. L'alerte a donc été lancée auprès des habitants du secteur. 

Le plan de bataille, mis en place par la municipalité, a été présenté aux riverains ce mardi soir lors d'une réunion publique.

Car la menace est prise au sérieux et les riverains sont inquiets ; beaucoup se demandent comment ils doivent s'y prendre pour protéger leurs jardins. 
Reportage de Jérôme Vilain, Lucas Baron et Martine Sitaud (interview : François Hervieu, chef du service régional d'alimentation DRAAF Nouvelle Aquitaine)

Les mesures de prévention prévoient notamment que tous les jardins seront inspectés dans un périmètre de 100 mètres autour du lieu de la découverte des capricornes. 

Une zone tampon de deux kilomètres fera également l'objet d'une surveillance accrue. 
Les autorités royannaises ont mis en place des mesures de lutte et de surveillance contre le capricorne asiatique. / © L. Baron, F3 Poitou-Charentes
Les autorités royannaises ont mis en place des mesures de lutte et de surveillance contre le capricorne asiatique. / © L. Baron, F3 Poitou-Charentes


Végétaux ravagés  

Les capricornes asiatiques ne sont pas dangereux pour l'homme mais les dégâts qu'ils peuvent faire sur les végétaux qu'ils infestent, entraînent parfois la mort de l'arbre.

Ils s'attaquent surtout aux feuillus (marronnier, érable, saule, bouleau, etc) ainsi qu'aux fruitiers (pommier, poirier, et surtout Citrus) et aux arbustes.

L'infestation commence généralement par les plus grosses branches. 
 

Invasion 


La présence de cet insecte a été détecté pour la première fois en France en 2003 en Ardèche.

Il a depuis été signalé dans plusieurs départements et notamment en Corse (lire ici le site de la Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles pour savoir si vos végétaux sont infestés).

À chaque fois qu'un arbre porte les symptômes d'une attaque de capricornes, il doit être abattu.

Les adultes découverts doivent être asphyxiés ; les larves doivent être plongées dans l'eau bouillante.


 

Grogne des avocats

Les + Lus