Le zoo de La Palmyre accueille deux loutres géantes en vue de leur reproduction

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Goux

Brasilia, la femelle et Arni, le mâle sont deux loutres géantes qui viennent d'arriver au zoo de La Palmyre en Charente-Maritime. L'objectif est de les faire se reproduire dans le cadre d'un plan de sauvegarde de cette espèce menacée.

Vous ne les croiserez pas dans les canaux du Marais poitevin. Les deux loutres géantes qui viennent d'arriver au zoo de La Palmyre portent bien leur nom. Les adultes peuvent atteindre 1,70 m avec une queue puissante de 70 cm. C'est un animal dont la zone de vie se situe en Amérique du Sud dans le bassin de l'Amazone et de l'Orénoque, les deux grands fleuves de cette région du monde. Mais comme beaucoup d'autres espèces, les loutres géantes sont menacées de disparition. Elles font partie de la liste rouge de l'UICN, l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature.

Une espèce protégée

Dans les années 70 pourtant, des mesures de sauvegarde et de protection avaient été lancées, il faut dire qu'à cette époque déjà les loutres géantes étaient de plus en plus rares. La pollution, les méfaits de l'orpaillage et la chasse pour sa peau avaient réduit les spécimens. Une fois la protection mise en place, le nombre d'individus était alors remonté un peu. Mais l'espèce est toujours en danger d'autant que son habitat naturel se réduit de plus en plus.

Avec l'arrivée de ce couple de loutres, le zoo entre dans le programme européen d'élevage pour cette espèce. Le but est bien sûr de voir arriver des petits. Il faudra un peu de patience, les deux loutres sont jeunes, Brasilia, la femelle a ans et Arni, le mâle deux ans.

Le couple qui vient d'arriver restera en captivité et sa progéniture également. Mais des expérience ont déjà été menées pour réintroduire des animaux en milieu naturel. Des loutres d'un zoo des Pays-Bas par exemple ont retrouvé l'Amérique du Sud.