Mauvaise réception de la télévision dans le pays royannais : "Tous les soirs, j'ai la surprise d'avoir des chaînes ou pas, c'est agaçant !"

Des habitants de plusieurs communes du pays royannais doivent composer avec une réception télé capricieuse. Une situation inconfortable qui dure depuis plus dix ans.

Tous les jours, c’est le même rituel pour Véronique Forys. La télécommande de sa télévision dans la main, cette habitante de Grézac (Charente-Maritime) zappe de chaîne en chaîne à la recherche d'une image, annonciatrice du programme télé qu'elle s'est choisi. Mais c'est à nouveau, un écran couvert de neige qui s'affiche. "Hier soir déjà, j'avais zéro chaîne, c'est agaçant, soupire-t-elle, tous les soirs, je fais une recherche de chaîne, et j'ai la surprise d'en avoir ou pas".

La météo en cause 

Le cas de Véronique Forys n'est pas unique. Dans le pays royannais, ils sont des centaines de téléspectateurs à être, comme elle, confrontés à une réception télé capricieuse. Cette situation qui dure depuis onze ans concerne uniquement les antennes râteaux qui donnent accès aux chaines hertziennes. "Les chaines arrivent par paquets, et par fréquence, explique Christophe Boivin, certaines arrivent bien, et d'autres pas. Et quand ça se produit, on ne peut rien faire, il faut juste attendre." 

Dans son magasin d'électroménager, il ne compte plus les appels d'habitants déconcertés par ce phénomène intermittent mais récurrent qui peut durer jusqu'à une semaine, souvent lorsque le temps est clair. Alors, le signal se dégrade. "Avec le numérique, il y a des valeurs très précises à respecter, détaille-t-il au micro de nos journalistes Julie Chapman et Jérémy Le Clanche qui se sont rendus sur place, en dessous de ce signal, ça coupe." En d'autres termes, l'émetteur qui arrose le secteur est trop loin, Melle est situé à 120 kilomètres de là. 

Privés de Coupe du Monde et de Miss France 

La colère est montée d'un cran lors de la dernière longue coupure survenue du 17 au 19 décembre. Des administrés privés de Miss France et de finale de Coupe du Monde de football, le maire de Grézac en a entendu parler. "Beaucoup se sont plaints" rapporte Bernard Pourpoint qui se désespère d'être enfin entendu.

Je ne vais quand même pas appeler moi-même TF1, Antenne 2 ou FR3 !

Bernard Pourpoint, maire de Grézac

"C'est embêtant pour les personnes seules et âgées pour qui la télé est la seule distraction s'irrite l'élu qui concède ne plus savoir vers qui se tourner. "Je ne vais quand même pas appeler moi-même TF1, Antenne 2 ou FR3 !".

L'installation d'une parabole pourrait permettre de remédier à ce problème mais c'est une solution coûteuse. L'agence nationale des fréquences propose d'en prendre une partie en charge à hauteur de 200 €.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité