Cet article date de plus de 5 ans

Royan : la colère des restaurateurs de plage

Depuis deux ans, les restaurateurs de plage se retrouvent chaque année sur la brèche, pendus à une décision administrative : le renouvellement de leur bail. Alors que la saison estivale approche à grands pas, certains craignent de perdre leur concession.
Chaque année, les propriétaires de restaurants de plage à Royan se demandent si cet été sera pour eux le dernier. Depuis deux ans, la loi littoral impose aux établissements installés en bord de mer une structure montable et démontable, un système de payottes qui puissent être retirées durant l'hiver.

"L'Etat voudrait avoir une plage naturelle en hiver. Mais nous sommes en zone urbaine, pas sauvage", estime Dominique Noël, exploitant d'un restaurant sur la plage de Royan. 

Les établissements qui ne respectent pas la législation se voient accorder un bail d'une année renouvelable. Impossible dans ses conditions de se projeter dans l'avenir et d'investir, enragent les exploitants. D'autant que beaucoup de restaurateurs héritent d'une situation qu'ils n'ont pas choisie : leurs bâtiments ont été contruits après la dernière guerre.

Les élus du littoral se sont mobilisés pour dénoncer une loi qu'ils considèrent inique : "ce décret est totalement à côté de la plaque", insiste le député-maire de Royan (Les Républicains), Didier Quentin. Ils exigent une révision de la loi ou une application "plus souple" de cette disposition.

Un reportage de Philippe Tanger, Patrick Mesner et Josianne Etienne :
durée de la vidéo: 01 min 58
Royan : la colère des restaurateurs de plage

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
polémique littoral aménagement du territoire environnement mer