En Charente-Maritime, la justice ordonne des stages de protection de l’environnement

En cas d'infraction au code de l'environnement, on risque une amende, parfois salée, ou même une peine de prison. En Charente-Maritime, le parquet de Saintes a choisi la pédagogie et l'information. Il propose des stage de citoyenneté aux contrevenants.

Les stagiaires dans la réserve de la Massone en Charente-Maritime.
Les stagiaires dans la réserve de la Massone en Charente-Maritime. © Marc Millet, Francetv
Bernard a voulu pécher des anguilles avant la date et il s'est fait prendre . Mais, au lieu d'une amende, le parquet de Saintes lui a proposé un stage de pédagogie environnementale. Une première en Nouvelle Aquitaine, fruit d'un partenariat entre le parquet, la médiation et des partenaires environnementaux. Pendant une journée, les stagiaires qui ont tous commis une infraction au code de l'environnement, vont apprendre et s'informer.

Ils découvriront par exemple que brûler 50 kilos de déchets verts équivaut à 3 mois de chauffage au fioul d'un pavillon ou 6 000 kilomètres au volant d'une voiture diesel.

Rouler en moto ou en quad dans une zone Natura 2000, pécher la civelle hors période sont des infractions qui peuvent vous valoir une amende jusqu'à 1500 euros et parfois des peines d'emprisonnement, avec, mais aussi sans sursis. Mieux vaut le savoir. D'autant qu'en 2018, le parquet de Saintes a traité 50 affaires d'infractions au code de l'environnement.

Reportage de Pierre Lahaye, Marc Millet et Nadine Pagnoux-Tourret. Intervenants : Bernard, stagiaire citoyenneté-environnement. Thomas Dupeyron, conservateur de la Réserve naturelle régionale La Massonne. Armel Thilliez, délégué du procureur de Saintes.
En Charente-Maritime, la justice ordonne des stages de protection de l'environnement

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société justice
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter