Tour de France : les cyclistes amateurs en repérage dans la forêt de la Coubre

Alors que le peloton du Tour de France est attendu mardi en Charente-Maritime pour une étape qui ralliera les îles d'Oléron et de Ré, ce dimanche, les amateurs étaient nombreux à s'offrir un petit bout de la Grande Boucle entre Ronce-les-Bains et La Palmyre.

© L. Pelletier - France Télévision
Cuissards colorés, casques bien attachés et braquets bien huilés, ils sont évidemment des habitués de ce parcours bucolique à l'ombre des grands arbres. Il faut dire que pour les amateurs de la petite reine, les amples virages et les faux plats qui parcourent les 8000 hectares de la forêt domaniale offrent un terrain de jeu exceptionnel. Mais, ce dimanche, forcément, tous n'ont qu'une chose en tête : la dixième étape du Tour qui passera exactement par là mardi prochain. Pour l'heure pas plus de Nairo Quintana que de Romain Bardet à l'horizon. Non, ce matin, c'était, par exemple, Eric qui avait décidé de venir transpirer un peu sur son vélo. La quarantaine bien tassée, il a décidé de reprendre une activité sportive après avoir arrêté de fumer. Il habite à la Tremblade et préfère généralement la route de Royan, moins exigeante, mais il voulait se rendre compte par lui-même de ce que les 168 coureurs de la Grande Boucle vont endurer dans deux jours dans la forêt.
 
Eric voulait s'offrir "un bout de l'étape"
Eric voulait s'offrir "un bout de l'étape" © L. Pelletier - France Télévisions

 

Eux, ils vont la passer comme une lettre à la poste, mais pour des gens comme moi, ça monte et ça descend ! Tous les jours je regarde le Tour de France comme chaque année et j'avais quand même envie de me dire une fois que j'ai fait un bout de l'étape. 

Eric, cycliste amateur de La Tremblade

Cyril, 50 ans, habitant de Saint George de Didonne en a visiblement un peu plus sous la pédale. Si ce matin, on a pu le croiser sur la bosse de la Tour du Gardour, ce n'est pas un hasard. A 64 mètres au-dessus du niveau de la mer, c'est l'endroit le plus "en altitude" du parcours. La légende dit qu'Aliénor d'Aquitaine y avait consruit un poste de garde pour surveiller l'océan et venir en aide aux naufragés. Pas ceux de la route évidemment. Cyril était venu en éclaireur ce matin pour trouver le meilleur endroit pour voir passer le peloton.
 
Cyril, cycliste aguerri
Cyril, cycliste aguerri © L. Pelletier - France Télévisions

 

Nous sommes venus en repérage pour les attendre mardi de pied ferme. C'est un point culminant, le plus haut de la forêt. C'est le coin le plus sympa mais je pense qu'ils vont passer assez vite quand même. C'est une formalité pour eux !

Cyril, cycliste amateur de Saint-George de Didonne



Christel, elle, s'entraîne pour le triathlon de Royan qui se déroulera le 12 septembre prochain. Elle suit bien sûr le Tour chaque année mais elle ne sait pas encore où elle regardera les étapes de Charente-Maritime. Finalement peut-être pas là où on aurait pu l'attendre...
 
Christel, une triathlète affûtée
Christel, une triathlète affûtée © L. Pelletier - France Télévisions

 

On s'est posé la question. On voulait profiter de toutes les vues d'avion et on a un peu peur de se retrouver bloqués, donc peut-être sur la canapé à la maison ! 

Christel, Triathlète de Semussac

Enfin, le prix de la combativité est à décerner aujourd'hui à Robert, 82 ans, qui s'offrait ce dimanche matin une petite balade de 90 kms, excusez du peu. Certes en vélo à assistance électrique, mais ce cycliste des Mathes est un fin connaisseur du Tour et des routes du département.
 
Robert, 82 ans et tous les dimanche 90 kms
Robert, 82 ans et tous les dimanche 90 kms © L. Pelletier - France Télévisions

 

Il y a toujours du vent en Charente-Maritime, mais on y est habitué. Dans les marais, les routes ne sont pas larges donc ça va frotter un petit peu.

Robert, cycliste octogénaire

Mardi, le départ sera donné du Château d'Oléron à 13h30. Les coureurs devraient avaler les "lacets" de la forêt de La Coubre entre 14h et 14h30. Robert, Eric, Christel, Cyril et tous les cyclistes amateurs de Charente-Maritime seront évidemment au rendez-vous.
Et pour tout savoir de cette dixième étape, c'est ici.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tour de france cyclisme sport