La vente d'une partie du site de l'ancien hôpital de Saintes suscite la polémique

© FTV
© FTV

La vente du site Saint-Louis à Saintes provoque une levée de boucliers de la part de l'opposition et de certaines associations.

Par Valérie Prétot

Une réunion publique s'est déroulée ce mardi à Saintes concernant le site Saint Louis.
A Saintes, le sort de l'ancien hôpital est un serpent de mer, c'est surtout un sujet qui suscite la polémique.

Une partie de l’ancien hôpital, propriété de la Ville, est vendue à Linkcity (Bouygues construction).

L’entreprise a un projet de construction concernant un hôtel, une résidence seniors, une maison de santé, des logements et des commerces.

Cette partie de l'ancien hôpital est cédée à une filiale de Bouygues pour 1 million 200.000 €, loin des 4 millions investis par une précédente mandature pour son acquisition.
Le maire estime qu'il s'agit d'une locomotive touristique mais pour les opposants c'est une une véritable catastrophe. Car le site abriterait des ruines gallo-romaines.

La chronologie des événements 

►Le maire Bernadette Schmitt négocie l'achat de l'ancien hôpital pour le compte de la ville.
► En 2008, le maire Jean Rouger signe l'acte pour un montant de 4,1 millions d'euros.
► En 2018, le conseil municipal valide la signature du compromis de vente d'une partie du site à Linkcity pour 1,2 million d'euros.

Regardez ce reportage d'Ingrid Gallou, Joël Bouchon et Sandy Renault.
 
Saintes : polémique autour de la vente du site St-Louis
Reportage d'Ingrid Gallou, Joël Bouchon et Sandy Renault Intervenants : CBA et A40 : urbanistes & architectes, Linkcity Maître d'ouvrage, Jean-Philippe Machon, maire de Saintes et Jean-Michel Méchain, Président de l'Association de défense du patrimoine ACMS




 

Sur le même sujet

Les + Lus