Charente : 3.000 tonnes de déchets écoulées pendant le confinement mais le surplus reviendra

Trois mille tonnes de déchets recyclables, qui s'étaient accumulés au centre de tri de Mornac en Charente, ont été écoulées pendant le confinement mais le surplus de déchets est devenu chronique depuis que la Chine refuse de les importer.

En février 2020, le hangar de stockage du centre de tri de Mornac en Charente était saturé de déchets
En février 2020, le hangar de stockage du centre de tri de Mornac en Charente était saturé de déchets © Cécile Landais, FTV

Il y a quatre mois, le centre de tri de Mornac en Charente, aussi appelé ATRION, ressemblait à une véritable décharge. Des tonnes de papiers étaient stockées dans et à l'extérieur des bâtiments, des balles de papiers mais aussi des cartons envahissaient même les parkings du site.

La période de confinement a permis d'écouler cet amoncellement vertigineux provoqué par la décision de la Chine de mettre fin en 2018, à l'importation des déchets.

La pandémie et le début du confinement ont inversé la donne

Les trois mille tonnes de matériaux recyclables ont été absorbés en l'espace d'un mois par les fabricants d'emballage très sollicités ces dernières semaines par l'agro-alimentaire.

"La population a fait des stocks, les rayons des grandes surfaces ont été dévalisés et dans la même période, les centres de tri ont fermé. Il y a eu une pénurie de papier et de cartons, nous avons donc été très sollicités. En trois jours, on a acheté ce qu'on consomme normalement en paquets de pâtes en un an, les usines ont dû tourner à bloc. Elles avaient un besoin urgent de papiers et de cartons recyclés. Les papeteries se sont ruées sur nos marchandises. Les prix sont remontés en flèche", explique François Filippi, directeur d'exploitation du centre de tri de Mornac, qui opère pour le Grand Angoulême et Calitom, service public des déchets.

Le surplus reviendra 

Mais la solution n'est pas pérenne. "Le surplus reviendra d'ici la fin de l'année car le problème est structurel, le centre de Mornac sera à nouveau noyé sous les papiers", assure le directeur d'exploitation dont dépend Atrion, l'un des centres de tri les plus importants de Nouvelle-Aquitaine qui traite 43.000 tonnes de déchets recyclables par an, l'équivalent du contenu des poubelles jaunes d'un bassin de population de 660.000 habitants.

A ce jour, la totalité des déchets ne peut pas être absorbée sur le territoire. Le surplus s'élève à 7,5 millions de tonnes à l'échelle européenne.

"La capacité à recycler est saturée depuis que les pays asiatiques ont fermé les frontières. Les 120 centres de tri de France connaissent ce phénomène de surplus."
- François Filippi, directeur en charge de l'exploitation

Les images du centre de tri en février 2020

Vous aviez pu découvrir ces images impressionnantes d'amoncellement de déchets dans ce reportage réalisé le 10 février 2020 dans le centre de tri ATRION.

A l'époque, les engins et les camions de collecte avaient du mal à manoeuvrer à cause de l'encombrement.

Charente : 3000 tonnes de déchets

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société déchets ménagers environnement déconfinement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter